NOUVELLES

Plusieurs milliers de partisans de l'opposition manifestent à Port-au-Prince

16/01/2015 05:53 EST | Actualisé 18/03/2015 05:12 EDT

PORT-AU-PRINCE, Haïti - En Haïti, plusieurs milliers de partisans de l'opposition ont défilé dans la capitale, vendredi, alors que le pays traverse une période d'instabilité politique.

Les manifestants ont marché dans les quartiers pauvres de Port-au-Prince avant de se rassembler sur l'ancien emplacement du Palais national, en scandant des slogans pour demander le départ du président Michel Martelly. Certains d'entre eux brandissaient la photo de l'ancien président renversé Jean-Bertrand Aristide.

La marche fait suite à une série de manifestations pour réclamer la démission du président Martelly un an avant la fin de son mandat.

Le pays doit organiser des élections législatives depuis 2011, mais les sénateurs de l'opposition ont utilisé des procédures parlementaires pour empêcher la tenue du scrutin. Les mandats des députés et des sénateurs ont expiré lundi dernier, ce qui force le président à gouverner par décrets.

Tout comme la plupart des autres manifestations antigouvernementales récentes, celle-ci a été dispersée par la police anti-émeute avec de l'eau et des gaz lacrymogènes près de barricades installées pour empêcher les marcheurs d'atteindre les portes du Palais.

Après que les manifestants se soient dispersés, M. Martelly a livré un discours sur le terrain de l'ancien Palais, affirmant qu'un gouvernement de consensus serait dévoilé dans les prochaines 48 heures. Il a fait valoir qu'un nouveau conseil électoral serait mis en place avant la fin de la semaine prochaine, et qu'il commencerait immédiatement l'organisation des élections municipales et législatives longuement attendues.

La Maison-Blanche a offert son soutien à M. Martelly, disant qu'il avait fait des concessions importantes dans le but de dénouer la crise.

PLUS:pc