NOUVELLES

Ouverture au Texas de deux oléoducs qui aideront le brut de l'Alberta

16/01/2015 04:03 EST | Actualisé 18/03/2015 05:12 EDT

CALGARY - Le ministre canadien des Ressources naturelles était au Texas, vendredi, pour assister à l'ouverture de deux nouveaux oléoducs qui permettront d'augmenter l'exportation de pétrole brut albertain vers le golfe du Mexique.

Le ministre reconnaît l'impact de la production massive de pétrole de schiste aux États-Unis, pays qui achète presque tout le brut exporté par le Canada. Mais même si les Américains sont de plus en plus autosuffisants en matière de pétrole, ils auront toujours besoin du brut canadien, a soutenu M. Rickford.

Malgré tout, il importe aussi, selon lui, de trouver des débouchés pour le brut canadien à l'extérieur de l'Amérique du Nord.

La veille, le ministre des Finances, Joe Oliver, insistait aussi sur l'importance de dénicher de nouveaux clients pour le pétrole canadien, car les Américains auront «de moins en moins» besoin du Canada, à mesure qu'ils exploitent leurs propres ressources.

Si le Canada n'a pas accès à de nouveaux marchés à l'extérieur de l'Amérique du Nord, son économie connaîtra un déclin majeur, a prévenu jeudi le ministre Oliver devant un parterre de gens d'affaires à Calgary.

L'oléoduc Flanagan South et l'expansion de l'oléoduc Seaway ont été inaugurés vendredi au Texas, alors que le controversé projet Keystone XL, de TransCanada, est ballotté depuis sept ans entre les différentes administrations et juridictions américaines. Le projet doit acheminer du pétrole des sables bitumineux de l'Alberta jusqu'aux raffineries du Texas, en traversant plusieurs États américains.

PLUS:pc