L'homme de Néandertal, plus intelligent qu'on ne le pensait?

Publication: Mis à jour:
NEANDERTHAL SEX
Mauro Cutrona
Imprimer

La découverte d'un outil en os réduit l'écart d'intelligence pressenti entre les Néandertaliens et les Homo sapiens.

Des chercheurs de l'Université de Montréal ont récemment mis au jour, sur un site archéologique français, un outil en os à usages multiples datant de l'époque néandertalienne.

Cette découverte tend à remettre en question la vision linéaire de l'évolution du comportement humain.

« C'est la première fois qu'un outil en os à usages multiples datant de cette période est découvert. Cela vient prouver que les Néandertaliens étaient en mesure de comprendre les propriétés mécaniques de l'os et savaient les exploiter pour fabriquer des outils, des capacités habituellement réservées à notre espèce, Homo sapiens. »

— Luc Doyon

L'homme de Néandertal, ou Néandertalien, a vécu en Europe et en Asie occidentale au Paléolithique moyen, il y a environ 28 000 à 250 000 ans.

La production d'outils en os par les Néandertaliens est sujette à débat. Pendant la majeure partie du XXe siècle, les préhistoriens furent réticents à reconnaître à cette espèce la capacité d'intégrer ce type de matière première dans son répertoire technologique.

Par la suite, des doutes furent émis quant à sa capacité à maîtriser un ensemble de techniques propres au travail des matériaux osseux. Cependant, au cours des deux dernières décennies, de nombreux indices ont corroboré l'utilisation des matières dures d'origine animale dans le cadre d'activités techniques par les Néandertaliens.

L'outil dont il est question a été mis au jour en juin 2014 lors des fouilles annuelles de la grotte du Bison, localisée à Arcy-sur-Cure, en Bourgogne, en France. Présentant un excellent état de conservation, il provient d'un fémur gauche de renne adulte et son âge est estimé entre 55 000 et 60 000 ans.

L'observation des traces présentes sur l'outil permet de retracer son parcours de vie. L'homme de Néandertal ne chassait pas ses proies pour exploiter a priori l'os à des fins technologiques, la chasse visait d'abord l'approvisionnement en viande et en moelle, des ressources riches sur le plan énergétique. Ainsi, on observe sur l'outil des traces de dépeçage et des indices de fracturation de l'os pour l'extraction de la moelle.

Des stigmates d'arrachement suggèrent l'utilisation du fragment osseux pour le réaffûtage des outils en pierre taillée. Finalement, des négatifs d'enlèvement et un important poli témoignent de la transformation et de l'utilisation de l'os en racloir.

« On a longtemps pensé qu'avant Homo sapiens, les espèces n'avaient pas les capacités cognitives nécessaires pour la production de ce type outil. Cette découverte réduit l'écart pressenti entre les deux espèces et nous empêche donc d'affirmer la supériorité technique de l'une sur l'autre. »

— Luc Doyon

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Exposition «La grotte de Lascaux»
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Ces gènes que Néandertal nous a légués - Le Monde

La première gravure pariétale de l'homme de Néandertal - Le Figaro

L'homme de Néandertal, plus intelligent qu'on ne le pensait?

L'homme moderne a perdu 20% de densité osseuse depuis l'avènement de l ...

La première gravure pariétale de l'homme de Néandertal

L'homme de Néandertal perd 10.000 ans d'existence

Quand l'homme de Néandertal et l'homme moderne se sont-ils unis ?