NOUVELLES

Les titres miniers et énergétiques font grimper le TSX de 268 points

16/01/2015 05:31 EST | Actualisé 18/03/2015 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a rebondi vendredi de plus de 250 points, le secteur de l'énergie ayant répondu avec vigueur à la stabilité relative du cours du pétrole cette semaine, pendant que le secteur des métaux commençait à se remettre de la sévère dégelée qui lui a été imposée ces derniers jours, avec le plongeon du prix du cuivre.

L'indice composé S&P/TSX a grimpé de 267,59 points pour clôturer à 14 309,41 points.

Le dollar canadien s'est quant à lui déprécié de 0,02 cent US à 83,56 cents US.

Aux États-Unis, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 190,86 points à 17 511,57 points, après que l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan eut bondi à son plus haut niveau en 11 ans.

L'indice élargi S&P 500 a pris 26,75 points à 2019,42 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a grimpé de 63,56 points à 4634,38 points.

Le secteur de l'énergie du parquet torontois a progressé de 6,1 pour cent, pendant que le prix du pétrole brut gagnait 2,44 $ US à 48,69 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Cependant, des analystes ont prévenu qu'il serait une erreur de croire que le prix du brut va grimper significativement dans un avenir proche.

Le cours du brut a plongé d'environ 40 pour cent depuis la fin novembre, après que les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) eurent refusé de réduire leur production pour soutenir les prix. Les prix du pétrole ont effacé environ 55 pour cent depuis leur sommet de juin dernier, essentiellement en raison d'un énorme déséquilibre entre l'offre et la demande.

Le gain du prix du baril de vendredi était pour sa part attribuable, au moins en partie, à la publication d'un rapport de l'Agence internationale de l'énergie, qui a estimé que l'écroulement des prix réduirait la croissance de la production pétrolière dans les pays hors-Opep cette année. Cela pourrait, en retour, faire grimper la demande pour la production en provenance des pays de l'Opep.

Le secteur des métaux et minerais diversifiés a avancé vendredi de six pour cent, le cours du cuivre ayant pris 6 cents US à 2,62 $ US la livre à New York. Ce groupe a culbuté d'environ 15 pour cent cette semaine seulement, en raison d'un plongeon du prix du cuivre, qui a reculé sous le seuil des 2,49 $ US la livre, affichant ainsi sa pire performance depuis la crise financière de 2008.

Le secteur aurifère a progressé de 3,25 pour cent, pendant que le cours du lingot d'or avançait de 12,10 $ US à 1276,90 $ US l'once à New York.

Tous les secteurs du TSX ont avancé vendredi, sauf celui des biens de consommation de base, qui a lâché 0,3 pour cent.

Sur l'ensemble de la semaine, le TSX affiche un recul de 76 points, soit 0,5 pour cent, après avoir baissé de 2,5 pour cent la semaine précédente. Le Dow a pour sa part rendu cette semaine 225 points, soit 1,27 pour cent.

PLUS:pc