NOUVELLES

La sonde Beagle 2 retrouvée sur Mars, dix ans après sa disparition

16/01/2015 08:44 EST | Actualisé 16/01/2015 08:44 EST
AFP/Getty Images via Getty Images
London, UNITED KINGDOM: This May 2002 image shows a simulation of Beagle 2 on the martian surface. The fate of Beagle 2 was no clearer 24 August, 2004, after the publication of a second inquiry report in London. A six-month internal investigation by the project team was unable to pinpoint why the mission failed on Christmas Day, but one theory is that unusually thin air over the landing site, probably caused by turbulent dust storms, disrupted the descent and landing systems. AFP PHOTO/JIM WATSON (Photo credit should read /AFP/Getty Images)

L'agence spatiale britannique a annoncé vendredi avoir retrouvé à la surface de la planète Mars la trace de la sonde Beagle 2, déclarée définitivement perdue il y a dix ans, peu de temps après son lancement.

"L'atterrisseur Beagle 2 qu'on pensait perdu depuis 2003 a été retrouvé partiellement déployé sur la surface de la planète, mettant fin au mystère" entourant son devenir, qui dure depuis une décennie, a expliqué l'agence britannique dans un communiqué.

L'atterrisseur, de conception britannique, devait atterrir sur la planète Mars le 25 décembre 2003 après six mois de voyage, dans le cadre de la mission européenne Mars Express, mais avait complètement disparu des radars. Il avait été déclaré définitivement perdu le 6 février 2004.

La sonde européenne Mars Express, première mission martienne de l'Europe, avait été lancée le 2 juin 2003 depuis Baïkonour, au Kazakhstan, par une fusée Soyouz-Fregat.

Le directeur général de l'agence spatiale européenne, l'ESA, Jean-Jacques Dordain a réagi en estimant que "ce qui avait été perçu comme un échec il y a onze ans s'avère en fait ne pas être un échec total. Au moins, il y a eu atterrissage sur mars", a lors d'un point presse à Paris.

La mission de l'Agence spatiale européenne (ESA) se composait à l'origine d'un orbiteur transportant sept instruments de télédétection et d'observations et d'un atterrisseur, Beagle 2. Ce dernier était équipé d'une foreuse destinée à recueillir, à deux mètres de profondeur, des échantillons du sol martien.

La sonde Mars Express avait elle commencé ses observations scientifiques comme prévu en janvier 2004, étudiant l'atmosphère de Mars, la structure de la planète et sa géologie.

INOLTRE SU HUFFPOST

Astronomie: les 15 photos de l'année 2013