NOUVELLES

La France est en «guerre» contre le terrorisme, dit François Hollande

16/01/2015 07:50 EST | Actualisé 18/03/2015 05:12 EDT

PARIS - La France est en «guerre» contre le terrorisme, a déclaré vendredi le président François Hollande, et les récentes attaques dont elle a fait l'objet ne l'empêcheront pas de participer aux opérations militaires internationales contre les extrémistes.

M. Hollande a dit que «ce n'est pas une guerre contre la religion, c'est une guerre contre la haine».

Il a fait ces déclarations vendredi, alors que les autorités continuent à traquer d'éventuels complices des individus qui ont perpétré les attentats terroristes de la semaine dernière, faisant 20 morts.

M. Hollande a dit que la France demeure déterminée à poursuivre ses opérations antiterroristes en Irak et dans le nord de l'Afrique en dépit des nombreuses menaces de représailles lancées contre elle.

Le président français a demandé à l'Europe d'adopter des mesures plus strictes pour lutter contre le terrorisme.

À ce titre, une nouvelle loi française entrée en vigueur vendredi permet au gouvernement de confisquer les passeports et les cartes d'identité s'il a des «raisons sérieuses» de croire qu'un individu compte se rendre à l'étranger à des fins terroristes. La loi permet aussi d'interdire aux résidants français, mais non aux citoyens, de rentrer au pays s'ils peuvent constituer une «menace présente et sérieuse» à la sécurité.

M. Hollande et son ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, ont également rencontré à Paris le secrétaire d'État américain John Kerry. Les trois hommes ont visité les sites des deux attaques et y ont déposé des gerbes de fleurs.

L'administration Obama avait été vertement critiquée pour sa faible représentation lors de la manifestation gigantesque organisée dans la foulée des attentats, et à laquelle avaient participé quelque 3,7 millions de personnes.

PLUS:pc