POLITIQUE

Couillard en Belgique malgré les opérations contre le terrorisme

16/01/2015 09:19 EST | Actualisé 16/01/2015 09:19 EST
Bloomberg via Getty Images
Philippe Couillard, Quebec's premier, speaks during an interview in New York, U.S., on Tuesday, Sept. 23, 2014. Quebec's April election brought Couillard's Liberal Party to power with promises to cut spending, increase taxes and impose a hiring freeze to eliminate a C$3.1 billion deficit by next year. Photographer: Scott Eells/Bloomberg via Getty Images

CARDIFF, Royaume-Uni _ Les deux récentes opérations antiterroristes en Belgique ne devraient pas perturber la mission économique et politique qu'y tiendra le premier ministre Philippe Couillard, en fin de semaine.

En Belgique, 13 personnes soupçonnées de crimes liés au terrorisme ont été placées en détention vendredi, au lendemain d'une première opération antiterroriste au cours de laquelle les forces de sécurité belges ont abattu deux hommes et en ont arrêté un troisième.

En plus du Royaume-Uni, il est aussi prévu que M. Couillard fasse escale deux jours en Belgique à compter de dimanche avant de se rendre au Forum économique de Davos, en Suisse.

Vendredi, son entourage a fait savoir que la situation en Belgique était suivie de près avec le bureau du délégué général du Québec à Bruxelles.

Pour le moment, des mesures de sécurité supplémentaires n'ont pas été déployées autour du premier ministre puisqu'il est plus surveillé qu'à l'habitude à l'étranger.

Depuis l'opération policière de jeudi soir, le niveau d'alerte a été relevé à 3, sur un maximum de 4 en Belgique.

En plus de visiter le port d'Anvers, M. Couillard doit notamment s'entretenir en Belgique avec des représentants gouvernementaux à la Commission européenne en plus de prononcer une allocution devant la Chambre de commerce Canada-Belgique-Luxembourg.

Ce vendredi, la deuxième journée de la mission européenne du premier ministre Couillard est marquée par une visite au Pays de Galles où il y rencontrera son homologue Carwyn Jones. Il s'agit de la première visite officielle d'un chef de gouvernement québécois sur le territoire de l'une des quatre nations qui constituent le Royaume-Uni.

Le Québec et le Pays de Galles souhaitent notamment intensifier leurs échanges en matière d'économie et d'innovation sur des secteurs de pointe communs comme l'aérospatiale ainsi que les technologies de l'information.

Après avoir visité l'Assemblée nationale du Pays de Galles et avoir discuté avec M. Jones, le premier ministre Couillard visitera le "Life Sciences Hub Wales" à Cardiff, où une entente de collaboration sera signée avec Sherbrooke Inopole.

Sa présence au Pays de Galles se terminera par une visite des installations de la société technologique montréalaise Groupe CGI à Bridgend. Inaugurées l'automne dernier, ces installations, qui ont permis la création de 620 nouveaux emplois, offrent une divers services de sécurité et de surveillance.

CGI compte quelque 900 travailleurs à travers ses trois installations au Pays de Galles.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

11 controverses du gouvernement Couillard