NOUVELLES

Alex Beaulieu-Marchand veut rebondir aux X Games d'Aspen, tentera un saut des JO

16/01/2015 06:23 EST | Actualisé 18/03/2015 05:12 EDT

MONTRÉAL - Alex Beaulieu-Marchand a indiqué qu'il tentera un triple saut périlleux pour la première fois depuis les Jeux olympiques de Sotchi l'hiver dernier, dans l'espoir d'impressionner suffisamment les juges pour remporter l'épreuve de slopestyle aux X Games d'Aspen, au Colorado, qui se dérouleront du 21 au 25 janvier.

«Les triples sauts périlleux sont tellement difficiles à pratiquer, parce que ce sont des sauts qui se pratiquent sur des buttes qui ne se retrouvent pas partout — elles doivent être grosses et parfaites, a expliqué celui qui habite cette saison à Breckenridge, au Colorado. Mais aux X Games les buttes le seront suffisamment pour que je tente ma chance.»

Il a pris cette décision après avoir pris le 13e échelon avec un pointage de seulement 81,25 points en décembre, lors de l'épreuve du Dew Tour à Breckenridge, au Colorado. De son propre avis, Beaulieu-Marchand a lui-même reconnu qu'il ne s'était peut-être pas poussé suffisamment pour réaliser un bon résultat.

«C'était la première compétition depuis mon entraînement de l'été dernier, a-t-il rappelé. J'ai repris progressivement le contrôle de mes sauts — je n'étais pas totalement à l'aise au début —, et je pense que j'ai offert une performance satisfaisante. Malheureusement, j'ai raté la qualification de peu. Avec le recul, je me dis que je n'ai peut-être pas pris assez de risques.

«Et puis, peut-être que j'ai été mal jugé, a-t-il poursuivi. Il y a un nouveau système de pointage qui exige qu'on fasse des sauts des quatre côtés. J'aurais peut-être dû faire de moins gros trucs et privilégier davantage la technique.»

Bellemare ne veut pas montrer sa main

De son côté, Alex Bellemare dit qu'il travaille sur un saut difficile, mais il a refusé de dévoiler son jeu. Il préfère garder la surprise pour la finale — s'il atteint cette étape.

«J'ai essayé un truc au Dew Tour pour une première fois et je suis en camp à Calgary, mais ce ne sont pas les conditions idéales pour le pratiquer, a expliqué Bellemare. Sur le saut d'entraînement que j'utilise, si je pratiquais la manoeuvre, je me ferais sûrement mal, mais je ne veux pas entrer dans les détails parce que je ne veux pas dire c'est quoi le saut.

«J'aimerais ne pas avoir à le faire lors des qualifications, l'utiliser en finale et surprendre les juges pour recevoir un bon score. Mais j'ai plus qu'un plan de match.»

Bellemare, qui est originaire de Saint-Boniface et qui est âgé de 21 ans, a signé une sixième place à Breckenridge en décembre. Il en sera à sa deuxième participation aux X Games, après avoir pris le quatrième rang en 2013, et il a des objectifs élevés.

«Si je ne me rends pas en finale, je vais être incroyablement déçu, a déclaré Bellemare. C'est un sport qui évolue très rapidement et peut-être que dans deux ou trois ans, je ne serai plus capable de viser un podium, tandis que pour l'instant, je pense pouvoir être capable.

«Je vise donc le podium sans me mettre trop de pression.»

Le 'Big Air' dans la ligne de mire d'ABM

D'autre part, Beaulieu-Marchand a indiqué qu'il participera à l'épreuve de 'Big Air' aux X Games. ABM a d'ailleurs passé les derniers jours à peaufiner ses figures acrobatiques.

«Ça fait deux jours que je travaille sur de nouveaux trucs, a confié le Québécois âgé de 20 ans. Les triples sauts périlleux seront de toute évidence nécessaires pour monter sur le podium aux X Games.»

Même s'il s'est dit gonflé à bloc pour la compétition, Beaulieu-Marchand a refusé de se fixer des objectis pour les X Games. Il a préféré dire qu'il abordait la compétition — il en sera à sa cinquième participation en carrière — de la même façon que l'année dernière.

«C'est une année post-olympique, donc il y a moins de pression, a-t-il évoqué. Je fais ça pour moi-même, je m'amuse. Ça fait deux ans que je fais les X Games et que je tombe en qualifications, ce qui est très décevant. Mais je pense que cette année je vais être prêt. Je veux seulement faire ma descente et l'atterrir à la perfection.»

Après les X Games, le détenteur du 12e rang en slopestyle l'an dernier aux Jeux de Sotchi participera à la Coupe du monde de Park City, en Utah, du 25 au 28 février, et à celle de Silvaplana, en Suisse, les 13 et 14 mars. Entre-temps, il prendra également quelques journées pour revenir au Québec et tourner quelques capsules promotionnelles.

Par ailleurs, les Québécoises Kaya Turski et Kim Lamarre seront absentes aux X Games, toutes deux blessées.

PLUS:pc