NOUVELLES

McIlroy joue 67 et se retrouve parmi les meneurs au Championnat d'Abou Dhabi

15/01/2015 09:39 EST | Actualisé 17/03/2015 05:12 EDT

ABOU DHABI, Émirats arabes unis - Rory McIlroy a démontré ce dont il était capable en première ronde du Championnat d'Abou Dhabi, jeudi, en route vers un score de 67 (moins-5) qui lui a permis de se retrouver à trois coups de la tête à l'occasion de son premier tournoi en 2015.

Tandis que sa balle reposait sur le rebord d'une fosse de sable d'allée au troisième trou — son 12e —, l'Irlandais du Nord a fait fi d'une position pour le moins inconfortable pour atteindre le vert, 95 verges plus loin, et caler son coup roulé suivant d'une douzaine de pieds.

Ce fut l'un des cinq oiselets sur les sept derniers trous de McIlroy, qui lui ont permis de s'approcher du meneur, l'Allemand Martin Kaymer, auteur d'une ronde de 64. McIlroy a donc poursuivi sur sa lancée amorcée la saison dernière, alors qu'il a gagné deux titres du Grand Chelem et s'est de nouveau hissé au sommet de la hiérarchie mondiale.

Rickie Fowler, le partenaire de jeu de McIlroy, a saboté une très belle ronde, marquée par de nombreux coups roulés irréprochables, en commettant un boguey sur le dernier vert. Il a signé une carte de 67, à son premier tournoi en carrière au Moyen-Orient.

Le Belge Thomas Pieters, qui n'a jamais gagné un tournoi du circuit européen de la PGA, a mené pendant une bonne partie de la journée, avant de se faire suprendre par Kaymer. Il a conclu sa ronde en 65 coups, soit un de moins qu'un groupe de cinq golfeurs comprenant le Sud-Africain Brandon Grace et le Français Grégory Bourdy.

Le Suédois Henrik Stenson a eu moins de chance. Il a commis un double boguey dès son premier trou et n'a pu enregistrer le moindre oiselet, en route vers une décevante ronde de 76.

PLUS:pc