NOUVELLES

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick cherche où faire des économies

15/01/2015 03:28 EST | Actualisé 17/03/2015 05:12 EDT

FREDERICTON - Confronté à une situation budgétaire difficile, le gouvernement du Nouveau-Brunswick doit supprimer de 500 à 600 millions $ dans ses dépenses.

Lors de la dernière campagne électorale, le gouvernement libéral avait affirmé qu'il devrait identifier des économies récurrentes à faire d'au moins 250 millions $ dans le cadre de son deuxième budget.

Le ministre responsable du plan stratégique du gouvernement indique maintenant que le déficit structurel de la province atteint les 400 millions $ par année.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a lancé un document d'information à ce sujet. Les idées et perspectives qu'il contient seront débattues lors de 14 assemblées publiques.

Le gouvernement du premier ministre Brian Gallant veut entendre des suggestions concernant plus particulièrement trois services gouvernementaux qui pourraient subir des compressions et trois initiatives que le gouvernement pourrait adopter afin de dégager de nouveaux revenus.

Ces assemblées publiques serviront également à titre de consultation prébudgétaire pour l'exercice 2015-2016, a fait savoir le ministre Victor Boudreau, responsable du dossier.

«Ce n'est pas un concours de popularité. Ça ne sera pas facile, mais ça doit être fait», a commenté le ministre Boudreau.

PLUS:pc