NOUVELLES

Deux morts et un suspect arrêté lors d'une opération antiterroriste en Belgique

15/01/2015 01:23 EST | Actualisé 17/03/2015 05:12 EDT

BRUXELLES - Les forces de sécurité belges ont abattu deux hommes et en ont arrêté un troisième dans le cadre d'une opération antiterroriste menée dans l'est de la Belgique, jeudi.

Le parquet fédéral a confirmé, lors d'une conférence de presse en soirée à Bruxelles, que les suspects s'apprêtaient à commettre des «actes terroristes d'envergure» de façon imminente contre des édifices de la police.

Les assaillants ont commencé à tirer sur les policiers avec des «armes de guerre et de pointe», a indiqué le magistrat Eric Van der Sypt. Ils étaient lourdement armés, a-t-il remarqué. L'opération n'a fait aucun blessé parmi les témoins et les policiers.

Aucun lien n'a été établi pour le moment entre cette affaire et les attentats terroristes de la semaine dernière à Paris, a indiqué M. Van der Sypt.

Le niveau d'alerte a été relevé en Belgique en raison des derniers événements. Les policiers ont indiqué qu'ils mèneraient d'autres opérations antiterroristes dans les environs de Bruxelles et de Verviers.

Au cours d'une enquête amorcée il y a quelques semaines, les autorités avaient découvert que ces hommes revenaient de Syrie. Elles avaient effectué une dizaine de perquisitions à Bruxelles, à Molenbeek et à Vilvorde.

D'autres arrestations pourraient avoir lieu prochainement, selon M. Van der Sypt.

Le procureur n'a pas voulu fournir plus de détails afin de ne pas nuire au travail des enquêteurs, mais une autre conférence de presse a été convoquée vendredi à 11 h, heure locale.

L'opération a été lancée en fin de journée, jeudi, dans le quartier de la gare de Verviers. Des témoins rapportent avoir entendu quelques explosions et plusieurs tirs d'armes à feu. L'assaut est survenu dans un bâtiment de plusieurs étages qui semblait résidentiel.

«Un homme tout en bleu est venu nous voir et nous a dit "courez!" », a relaté Marie-Laurence, une témoin, qui s'est confiée au réseau français BFM TV.

Verviers est une ancienne ville industrielle abritant une importante population immigrante, située à une centaine de kilomètres de la capitale, Bruxelles.

Par ailleurs, les autorités belges enquêtent sur un possible lien entre un homme arrêté pour commerce illégal à Charleroi, dans le sud de la Belgique, et Amedy Coulibaly, qui a tué quatre personnes lors d'une prise d'otages dans un supermarché cacher de Paris, la semaine dernière.

L'homme s'est lui-même rapporté à la police, avouant qu'il avait eu des contacts avec la conjointe de M. Coulibaly parce qu'il voulait acheter sa voiture, a dévoilé M. Van der Sypt. Il a toutefois été arrêté plus tard après que la police eut enquêté sur son cas.

M. Van der Sypt a insisté sur le fait que rien ne prouvait, pour l'instant, que le suspect ait fourni des armes à M. Coulibaly.

Plusieurs pays participent à une vaste enquête pour trouver les possibles complices d'Amedy Coulibaly et des auteurs de l'attentat contre le journal satirique «Charlie Hebdo», à Paris, qui a fait 12 morts la semaine dernière.

PLUS:pc