NOUVELLES

Nigeria: Amnesty publie des images satellitaires qui témoignent du carnage

14/01/2015 12:54 EST | Actualisé 16/03/2015 05:12 EDT

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud - Deux villes du Nigeria récemment attaquées par des militants islamistes ont été essentiellement rasées au sol dans le cadre d'une vaste campagne de destruction, démontrent des images satellitaires publiées jeudi par Amnesty International.

Le groupe humanitaire affirme que les clichés détaillés des villes de Baga et Doron Baga, pris avant et après les attaques survenues ce mois-ci, montrent que plus de 3700 structures ont été endommagées ou démolies.

Les images ont été prises les 2 et 7 janvier, selon Amnesty. Des djihadistes de Boko Haram ont capturé une base militaire de Baga le 3 janvier et, selon des témoins, ensuite massacré des centaines de civils.

Amnesty International indique que des entrevues avec des témoins, des dirigeants locaux et des militants des droits de la personne permettent de croire que des centaines de civils ont été tués.

Le groupe faisait état de quelque 2000 morts la semaine dernière, tandis que l'armée nigériane évoque un bilan de 150 victimes, y compris les islamistes tués.

Un représentant d'Amnesty, Daniel Eyre, a dit par voie de communiqué que l'assaut contre les deux villes est l'attaque de Boko Haram la plus importante et la plus destructrice jamais étudiée par l'organisation.

PLUS:pc