NOUVELLES

Les minières forcent la Bourse de Toronto à clôturer en baisse

14/01/2015 04:49 EST | Actualisé 16/03/2015 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mercredi, à la suite d'une révision à la baisse des prévisions de croissance de la Banque mondiale et de la publication de données décevantes sur les ventes au détail aux États-Unis le mois dernier.

L'indice composé S&P/TSX a retraité de 102,73 points pour terminer la séance avec 14 084,43 points.

Mais les dommages n'étaient pas principalement attribuables aux actions du secteur de l'énergie, comme cela a souvent été le cas ces derniers temps. C'est plutôt le secteur minier qui a connu un désinvestissement, pendant que le cours du cuivre reculait à son plus faible niveau depuis la crise financière de 2008.

Le secteur des métaux et minerais diversifiés du parquet torontois a échappé neuf pour cent après avoir affiché un déclin semblable la veille.

Le prix du cuivre a effacé 14 cents US à 2,51 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York après que la Banque mondiale eut indiqué s'attendre à ce que la croissance économique mondiale ne s'établisse qu'à 3,0 pour cent en 2015, plutôt qu'à 3,4 pour cent, comme elle le prévoyait précédemment.

Le cours du cuivre s'est affaibli progressivement au cours de la dernière année, retraitant d'environ 25 pour cent tout au long de 2014. Mais son déclin s'est accéléré ces deux dernières semaines et il a perdu 12 pour cent depuis le seul mois de janvier.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,07 cent US à 83,72 cents US.

Aux États-Unis, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a échappé 186,59 points à 17 427,09 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a perdu 11,76 points à 2011,27 points et que l'indice composé du Nasdaq a cédé 22,18 points à 4639,32 points.

Les pertes du parquet torontois auraient été plus importantes si ce n'avait été des gains du cours du pétrole brut et du secteur de l'énergie.

Le groupe des titres de sociétés énergétiques a gagné 2,3 pour cent pendant que le cours du brut avançait de 2,59 $ US à 48,48 $ US le baril à New York.

Le secteur aurifère a rendu environ 1,26 pour cent, même si le cours du lingot s'est apprécié de 10 cents US à 1234,50 $ US l'once à New York.

Le secteur de la finance a pour sa part effacé 1,8 pour cent.

L'action de BlackBerry (TSX:BB) a bondi de plus de 29 pour cent après que l'agence de presse Reuters eut rapporté que le fabricant de téléphones intelligents Samsung avait offert de racheter l'entreprise canadienne pour jusqu'à 7,5 milliards $ US.

PLUS:pc