NOUVELLES

Boxe: «Ça se passera dans le ring», explique le russe Sergey Kovalev

14/01/2015 04:59 EST | Actualisé 14/01/2015 05:02 EST
ASSOCIATED PRESS
Boxer Sergey Kovalev talks to reporters following a workout at Gleason's Gym, Tuesday, Nov. 4, 2014 in the Brooklyn borough of New York. Kovalev fights Bernard Hopkins in a light heavyweight bout, Saturday, Nov. 8 in Atlantic City, N.J. (AP Photo/Mark Lennihan)

Le prochain rival de Jean Pascal, le Russe Sergey Kovalev, est un homme de peu de mots. Le spectacle que l’actuel champion du monde WBO, WBA et IBF des mi-lourds aime livrer est uniquement quand il a les gants aux poings.

« Peu importe où a lieu le combat et contre qui, c’est de la boxe et ça se passe entre les câbles », a-t-il humblement déclaré mercredi à New York, lors d’une conférence de presse moussant le choc Kovalev-Pascal.

« Les vrais champions se battent partout, même dans la cour de leurs rivaux, a-t-il ajouté. Et tu peux parler ou te préparer n’importe où et de n’importe quelle façon…tout peut arriver à la boxe dans un ring. Chose certaine, mon style est dur à imiter. »

Kovalev (26-0-1, 23 K.-O.) a couronné 2014 de brillante façon en prenant la mesure du légendaire boxeur américain Bernard Hopkins par décision unanime, le 8 novembre à Atlantic City.

« Sports Illustrated, USA Today et Bloody Elbow l’ont nommé boxeur de l’année, a souligné le gérant de Kovalev, Egis Klima. Il a prouvé qu’il n’était pas juste un cogneur, mais qu’il pouvait boxer en surboxant Bernard Hopkins. »

« Je suis honoré d’avoir été nommé boxeur de l’année, a renchéri le champion âgé de 31 ans. Ça me pousse à prouver ce que je suis capable de faire encore davantage. Cette année, ça commencera aussi fort avec Jean Pascal. Je le respecte beaucoup pour avoir accepté le duel. »

Une bague non ajustée

Pince-sans-rire, le pugiliste ayant élu domicile à Fort Lauderdale en Floride depuis ses débuts chez les professionnels a accepté une bague en guise d’honneur pour la victoire des titres IBF et WBA contre Bernard Hopkins de la part de son promoteur Kathy Duva.

« La tradition chez Main Events est de donner une bague à nos combattants remportant un championnat du monde. Comme tu as gagné deux ceintures d’un coup, tu devras toutefois te contenter d’une bague seulement! », a lancé Duva.

« Cette bague est serrée…il va falloir la couper avec une scie », a-t-il poursuivi, sous les rires des gens présents.

Pascal, le négligé

Jean Pascal (29-2-1, 17 K.-O.) est négligé à près de quatre contre un pour ce face-à-face qui sera disputé le 14 mars au Centre Bell. Ce n’est toutefois rien pour affoler l’ex-champion The Ring, WBC et IBO des mi-lourds (175 lb).

« Jean m’a appelé mardi soir et m’a dit : ‘Les cotes sont de quatre contre un contre moi! Crois-tu à ça?’ Et je lui ai répondu que c’était la même chose avant sa victoire contre Chad Dawson », a expliqué le conseiller de Pascal, Greg Leon.

« J’aime le fait d’être le négligé, a poursuivi Pascal. L’argent et les titres partent, mais l’histoire reste. Sergey est un solide champion. Il peut cogner, il bouge bien et gère bien la distance…mais je suis le meilleur au monde. »

L’entraîneur de Pascal, Marc Ramsay, est également bien confiant pour son poulain.

« C’est une super opportunité. Nous avons un vrai champion en Kovalev et je suis fier de Jean, qui est toujours à la recherche d’un combat payant et d’un défi. On croit vraiment qu’il a tous les atouts pour l’emporter. »

Deux autres affrontements

Le réseau HBO télédiffusera trois affrontements le 14 mars, en direct de l’enceinte du Canadien de Montréal.

En plus du choc Pascal-Kovalev, deux autres rencontres ont été annoncées.

L’Américain Steve Cunningham (28-6, 13 K.-O.) et l’Ukrainien Vyacheslav Glazkov (19-0-1, 12 K.-O.) s’affronteront dans un duel éliminatoire IBF des poids lourds, en demi-finale de la soirée. Le vainqueur obtiendra une chance aux titres du champion du monde The Ring, IBF, WBA et WBO des lourds, Wladimir Klitschko.

En sous-carte, le protégé de Jean Pascal, le Californien Joel Diaz Jr. (18-0, 14 K.-O.), croisera les gants contre le Québécois Kevin Lavallée (13-0-1, 10 K.-O.) dans une bagarre de poids super-plumes (130 lb).

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Boxe : Éric Barrak Vs Oscar Rivas