NOUVELLES

Pistons: les partisans de retour après une séquence de 9 victoires en 10 matches

13/01/2015 07:47 EST | Actualisé 15/03/2015 05:12 EDT

AUBURN HILLS, États-Unis - Les Pistons venaient juste de s'incliner par trois points devant Atlanta, ayant raté un tir de trois points au son de la sirène, quand l'entraîneur Stan Van Gundy a remarqué quelque chose de différent dans la réaction de la foule, au Palace.

«Il y avait des gens debout qui criaient et nous encourageaient et tout, a dit Van Gundy. Ils veulent voir des efforts acharnés à chaque match, et à force de nous voir ici ou à la télé, je crois qu'ils réalisent l'énergie que nous avons et les efforts que nous y mettons.»

Ce revers de vendredi face aux Hawks est le seul de l'équipe depuis 10 matches. Les Pistons sont encore bien loin de ,500 (14-24), mais ils ont fait des pas de géants avec cette belle séquence.

Les amateurs commencent aussi à revenir à Auburn Hills, après un long désenchantement. Ils soutiennent maintenant le genre de négligés affamés qui ont souvent eu la faveur populaire à Motown.

«C'est plaisant de voir que les gens parlent à nouveau de nous, a dit l'avant Jonas Jerebko. D'habitude, c'était seulement quand LeBron est en ville ou quelque chose comme ça.»

Les Pistons n'ont pas atteint les séries depuis 2009, et l'assistance a chuté de pair avec la médiocrité qui s'est installée. Un exemple de la morosité: un mois de mars de 1-13 en 2013.

La saison en cours a elle aussi mal débuté, avec notamment 13 défaites de suite à compter du 15 novembre. Puis, alors qu'ils montraient une fiche de 5-23, les Pistons ont décidé de libérer le coûteux Josh Smith, également dans le but d'orienter l'attaque dans une autre direction.

Le geste a été suivi de sept gains d'affilée et après le faux pas contre Atlanta, les Pistons ont aligné deux autres gains, dont un de 114-111 à Toronto, lundi. Ils seront de retour en action mercredi à domicile, face aux Pelicans.

Brandon Jennings est l'un de ceux qui s'est épanoui depuis le départ de Smith, fournissant 20 points et sept passes par rencontre, en moyenne.

Au fil de la séquence actuelle, les partisans de Detroit ont été conquis notamment par les victoires à San Antonio et à Dallas, la semaine dernière.

Le match suivant était la visite des Hawks, pour laquelle 18 859 personnes se sont présentées. C'était la plus grosse foule depuis le match inaugural. Et le soir suivant, il y a eu 19 301 amateurs pour voir une victoire face aux Nets de Brooklyn.

«Les gens embarquent et c'est fabuleux, a dit Van Gundy. Nous n'allons pas gagner à chaque soir et nous restons une très jeune équipe, mais je ne vois pas pourquoi nous ne serions pas combatifs à chaque fois, et je pense que nos partisans sont ravis de voir ça.»

PLUS:pc