NOUVELLES

Mahomet sera en une du premier numéro de Charlie Hebdo depuis les attentats

13/01/2015 12:32 EST | Actualisé 15/03/2015 05:12 EDT

PARIS - Charlie Hebdo persiste et signe pour critiquer la religion. Le nouveau numéro, qui est en cours d'impression, présente en première page le prophète Mahomet. En double-page de la une, les auteurs écrivent que les Français ont été plus nombreux à se présenter, dimanche, au grand rassemblement, «qu'à la messe».

Il s'agit de la première édition de l'hebdomadaire satirique depuis les attentats perpétrés dans ses locaux parisiens, qui ont fait 12 morts. Une décision audacieuse pour le magazine, qui avait reçu plusieurs menaces pour avoir présenté des caricatures du prophète musulman.

Sur la une, Mahomet, en pleurs, affiche une pancarte avec le slogan populaire «Je suis Charlie». Au haut de la page, il est écrit «tout est pardonné» — signifiant que les extrémistes ont été pardonnés pour leurs crimes, selon Zineb El Rhazoui, un journaliste de Charlie Hebdo.

En conférence de presse à Paris, Renald Luzier, qui a dessiné la première page, a reconnu qu'il s'agissait bel et bien du prophète. Ému, celui qui est aussi appelé «Luz», a raconté qu'il avait pleuré en faisant sa caricature.

Avec ses images parfois offensantes envers certaines religions, le nouveau numéro demeure dans son esprit irrévérencieux de toujours. On peut y voir notamment une religieuse discuter de sexe oral et un groupe de musulmans, de chrétiens et de juifs qui divisent le monde entre eux.

L'éditorial principal porte par ailleurs sur la défense du sécularisme et sur le droit, pour les auteurs, de se moquer des religions et de leurs dirigeants. Le texte se termine par une critique du pape François.

«Dans la dernière semaine, Charlie, un journal athée, a accompli plus de miracles que tous les saints et les prophètes rassemblés. Celui dont nous sommes le plus fiers est que vous ayez entre vos mains le journal que nous avons toujours fait», ont raconté les auteurs, dans leur éditorial.

Le journal Libération a hébergé les employés de Charlie Hebdo pour qu'ils produisent cette nouvelle édition. Le magazine, qui a été traduit en plusieurs langues, sera tiré à trois millions d'exemplaires.

PLUS:pc