NOUVELLES

Le TSX clôture en baisse alors que le prix du cuivre recule à un creux de 6 ans

13/01/2015 04:54 EST | Actualisé 15/03/2015 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mardi, alors que de nouvelles inquiétudes au sujet de la croissance économique chinoise faisaient reculer les titres du secteur minier.

Le secteur de l'énergie a aussi cédé du terrain alors que le cours du pétrole brut perdait de nouvelles plumes.

L'indice composé S&P/TSX a terminé la séance en baisse de 77,85 points à 14 187,16 points. Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,09 cent US à 83,65 cents US.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a retraité de 27,16 points à 17 613,68 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a rendu 5,23 points à 2023,03 points et que l'indice composé du Nasdaq a perdu 3,21 points à 4661,5 points.

Le secteur des métaux de base a plongé de 9,25 pour cent pendant que le cours du cuivre chutait de 8 cents US à 2,65 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. Selon de nouvelles données, les exportations de la Chine ont rebondi en décembre, mais ses importations ont reculé, témoignant de la faiblesse de la demande intérieure.

La demande chinoise pour les importations de pétrole, de minerai de fer, d'aliments et d'autres biens a diminué au fur et à mesure que la croissance économique du pays a ralenti. Le cours du cuivre a perdu 20 pour cent au cours de la dernière année, pour rejoindre des creux atteints pour la dernière fois en 2009.

Parmi les principaux titres perdants se trouvaient mardi celui de First Quantum Minerals (TSX:FM), qui a culbuté de 2,35 $, soit 14,9 pour cent, à 13,47 $ pour cent, ainsi que celui de Teck Resources (TSX:TCK.B), qui a lâché 93 cents à 14,66 $.

Le secteur aurifère a cédé cinq pour cent, les investisseurs à la recherche de sécurité ayant fait grimper le cours du lingot d'or pour une troisième séance. Le prix de l'once d'or a avancé de 2,60 $ US à 1235,40 $ US à New York.

L'action de Goldcorp (TSX:G) a effacé 1,41 $ à 24,31 $ après que la minière eut indiqué qu'elle pourrait devoir réduire la valeur de son projet argentin Cerro Negro de jusqu'à 2,7 milliards $ US. L'entreprise de Vancouver a indiqué que le projet était confronté à une série de défis qui nuisent à sa valeur à long terme, notamment au chapitre de l'inflation, de la devise locale et des conditions du marché.

Le secteur de l'énergie a connu une rare séance à la hausse, s'appréciant de 0,35 pour cent. Le prix du pétrole brut a pourtant cédé 18 cents US à 45,89 $ US le baril à New York, son plus faible niveau en près de six ans. Une importante surabondance de pétrole a fait reculer le prix du brut de près de 60 pour cent depuis le mois de juin. Des analystes s'attendent à ce qu'il faille patienter des mois avant que le déséquilibre entre l'offre et la demande ne se résorbe.

Le ministre du Pétrole des Émirats arabes unis a indiqué mardi que les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) persisteraient dans leur décision de ne pas réduire leur production malgré la faiblesse actuelle des prix.

Le secteur de l'énergie du TSX a perdu 10 pour cent jusqu'à maintenant en janvier, après avoir plongé de 20 pour cent tout au long de 2014. Mais même si ce déclin rend certains titres plus attrayants, les analystes croient qu'il est encore trop tôt pour que les chasseurs d'aubaines ne s'y intéressent.

PLUS:pc