NOUVELLES

Le film «Mommy» est 13 fois finaliste aux prix Écrans canadiens

13/01/2015 02:00 EST | Actualisé 15/03/2015 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le film québécois «Mommy» a fait un ravage lors de la sélection des finalistes pour les prix du cinéma canadien, aux côtés de David Cronenberg, mais aussi de «Tu dors Nicole», de Stéphane Lafleur.

Le film de Xavier Dolan, déjà primé à Cannes du prix du Jury, est en lice dans 13 catégories, dont celles de meilleur film, meilleure réalisation, meilleur scénario, meilleurs costumes et meilleur montage — tous signés Dolan.

Les trois interprètes principaux sont aussi finalistes dans leur catégorie respective: Anne Dorval, récompensée dimanche dernier à Palm Springs, le jeune Antoine Olivier Pilon et Suzanne Clément. Dolan le réalisateur sera en compétition avec son compatriote Lafleur et les vétérans David Cronenberg et Atom Egoyan. «Mommy» affrontera aussi le «Maps to the Stars» de Cronenberg et «Tu dors Nicole» dans la catégorie du meilleur film et du meilleur scénario.

Dans la catégorie meilleure actrice dans un premier rôle, Julianne Côté, dans «Tu dors Nicole», se frottera à Anne Dorval mais aussi à Julianne Moore du film de Cronenberg. Les «actrices de soutien» sont aussi beaucoup québécoises, avec Suzanne Clément, Catherine St-Laurent dans «Tu dors Nicole», et Sandrine Bisson, la mère du «jeune Trogi» dans «1987». Marc-André Grondin («Tu dors Nicole») s'est taillé une place aux côtés de John Cusack et de Robert Pattinson («Maps to the Stars») dans la catégorie meilleur acteur de soutien.

Le jeune acteur Antoine Olivier Pilon se collera aux «vétérans» Ryan Reynolds, dans «The Captive», d'Egoyan, et Bruce Greenwood dans «Elephant Song», de Charles Binamé. Xavier Dolan acteur, qui joue le premier rôle dans le film de Binamé, n'est pas en nomination dans cette catégorie, mais Nicolas Billon est en lice pour l'adaptation de sa pièce.

Le film «Henri Henri», de Martin Talbot, est finaliste dans six catégories — direction photo, montage, costumes, maquillage, musique originale et montage son. Le film de Ricardo Trogi, «1987», est aussi en lice pour les maquillages et les costumes «d'époque».

Côté anglophone, le Cronenberg est en lice dans 11 catégories, et l'Egoyan dans quatre — dont meilleure réalisation et meilleur scénario original.

Les prix «Écrans canadiens», décernés par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision, seront remis le 1er mars à Toronto lors d'un gala diffusé sur les ondes de la CBC.

Dans le secteur documentaires longs, «Fermières» et «La marche à suivre» obtiennent trois mises en

nomination, tandis que «Marinoni — The Fire in the Frame» en obtient deux; «D’où je viens» et «Le Semeur» en obtiennent chacun une. Du côté des courts métrages documentaires, les oeuvres québécoises «The Chaperone 3D», «Jutra» et «Seth’s Dominion» sont finalistes.

Enfin, les courts métrages dramatiques «La Coupe», «Petit Frère» et «Suivre la piste du renard» sont aussi représentants du Québec.

«19-2» en version anglaise

Les prix Écrans canadiens (jadis appelés prix Génie) récompensent aussi les oeuvres réalisées au Canada anglais pour la télévision — au Québec, ce sont les prix Gémeaux qui saluent l'excellence au petit écran.

Cette année, la série «Orphan Black» obtient 13 nominations, dont meilleure actrice pour Tatiana Maslany et meilleure série télévisée. La version anglaise mais à l'identique de la populaire série québécoise «19-2» est en nomination dans 10 catégories, dont meilleure série, meilleure réalisation (Érik Canuel a remplacé Podz), meilleur scénario et meilleurs acteurs dans les quatre catégories (dont Maxim Roy, Benz Antoine et Laurence Leboeuf).

Le téléjournal de la CBC «The National» obtient sept nominations, et l'émission d'affaires publiques «W5», du réseau CTV, en obtient cinq.

PLUS:pc