NOUVELLES

Enquête Magloire: La policière a cru qu'elle allait mourir

13/01/2015 01:53 EST | Actualisé 14/01/2015 02:46 EST

La première policière qui a été en contact avec Alain Magloire le 3 février 2014 a témoigné ce matin à l'enquête du coroner Luc Malouin. L'agente Jeanne Bruneau a raconté au coroner qu'elle a cru qu'elle allait mourir ce matin-là.

Jeanne Bruneau était passagère dans l'auto-patrouille qui a repéré Alain Magloire. Selon le témoignage de la policière, le véhicule s'est stationné tout près de M. Magloire, elle a baissé sa vitre pour lui parler. Il est alors venu vers elle, son marteau à la main, et aurait tenté de la frapper.

Elle s'est penchée vers son collègue, a sorti son arme et lui a hurlé de reculer. « Cela l'a comme saisi », a dit la policière, qui raconte qu'elle a cru mourir à ce moment-là.

Elle a suivi par la suite Alain Magloire avec son collègue, arme à la main.

« Magloire était indifférent à nos demandes, il avançait et reculait en nous menaçant de son marteau. » - Jeanne Bruneau, première policière en contact avec Alain Magloire le 3 février 2014

C'est en arrivant sur la rue Berri que deux autres collègues se sont joints à eux.

L'agente raconte que 4 policiers encerclaient Magloire, un Taser a été demandé. Selon elle, Magloire a déposé ses sacs à dos et s'est avancé vers les policiers en criant : « amène-le, le Taser, je suis prêt. »

L'agente Bruneau était prête à tirer avant que l'auto-patrouille de l'agent Côté ne renverse Magloire. « Il fallait que ça arrête », a déclaré Jeanne Bruneau au coroner.

Aucune accusation contre le policier

Alain Magloire, âgé de 41 ans, est mort le 3 février 2014 lors de cette intervention policière dans le centre-ville de Montréal.

Sur des images obtenues par Radio-Canada, on peut voir un policier tirer à 4 reprises sur Magloire, qui meurt dans les minutes qui suivent.

Aucune accusation criminelle n'a été déposée contre ce policier.

Le coroner Luc Malouin entendra des témoins au cours des deux prochaines semaines.

Il examinera notamment la question des interventions d'urgence faites auprès des personnes souffrant de problèmes de santé mentale.