NOUVELLES

Disparition: Une mère autochtone demande l'aide des Montréalais pour retrouver sa fille

13/01/2015 07:15 EST | Actualisé 13/01/2015 07:16 EST
Radio-Canada.ca

La mère d'une jeune autochtone du Nord du Québec lance un cri du coeur: elle demande aux Montréalais de l'aider à retrouver sa fille, disparue depuis plusieurs semaines. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a émis mardi un avis de recherche à cet effet. La jeune femme serait en danger.

Un texte de Bahador Zabihiyan

Cynthia Neeposh est venue de Mistissini vendredi afin de tenter de retrouver sa fille de 18 ans, Lynn Esther Iserhoff, qui a été vue à Montréal le 21 décembre dernier.

« La chose dont j'ai le plus peur, c'est qu'elle se fasse violer puis tuer après. »

— Cynthia Neeposh, mère de Lynn Esther Iserhoff

Lynn Esther Iserhoff a quitté sa communauté pour s'installer dans la métropole. Elle a appelé sa mère à quelques reprises pour donner de ses nouvelles. Mais sa mère estime que celle-ci ne pouvait s'exprimer librement, même si au téléphone la jeune fille se voulait rassurante.

« J'ai entendu dans sa voix qu'elle avait peur, le ton de sa voix, avec un petit peu de tremblements », explique Mme Neeposh, à sa sortie du bureau de l'enquêteur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Alan Gull, du Centre d'amitié autochtone de Montréal, a accompagné Mme Neeposh dans ses démarches pour retrouver sa fille. Ensemble, ils ont fait le tour des secteurs où sa fille pourrait se trouver. « Il y a beaucoup beaucoup de travail fait de la part du SPVM », dit-il. « Puis, de notre côté, au Centre d'amitié autochtone, on marche sur Peel, sur Sainte-Catherine, partout où il y a de mauvaises places pour essayer de la trouver », dit-il, à sa sortie du poste de quartier du SPVM.

« Je cherche ma fille, et puis c'est mon bébé et je ne veux pas la perdre », explique Mme Neeposh, qui a bon espoir de retrouver l'adolescente.

Un avis de recherche a été publié mardi. Lynn Esther Iserhoff est brune, elle a 18 ans, elle fait 1.65 mètre et pèse 56 kilos. Elle parle anglais et cree. Les personnes ayant des informations à son sujet peuvent contacter le SPVM au numéro suivant: 514-280-0921.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Enfants portés disparus au Québec