NOUVELLES

Ronaldo remporte le Ballon d'Or FIFA 2014 devant Lionel Messi et Manuel Neuer

12/01/2015 03:27 EST | Actualisé 14/03/2015 05:12 EDT

ZURICH - Cristiano Ronaldo a remporté le Ballon d'Or 2014 de la FIFA, mettant la main sur le titre de joueur par excellence du football mondial pour la troisième fois de sa carrière.

Le Portugais a devancé au scrutin le quadruple vainqueur du titre, l'Argentin Lionel Messi, et le gardien allemand Manuel Neuer. Les sélectionneurs et les capitaines des 209 pays membres de la FIFA, ainsi que certains journalistes choisis ont voté pour ce prix.

«Je veux devenir l'un des plus grands de tous les temps, a déclaré Ronaldo. Bien sûr, cela demande beaucoup d'efforts, mais j'espère y parvenir.»

Ronaldo a conservé la reconnaissance individuelle la plus prestigieuse du football international après une saison de 61 buts pour le Real Madrid et la sélection portugaise. Sa production record de 17 buts en une édition de la Ligue des Champions a aidé le Real à remporter un 10e titre européen, un total inégalé, ainsi qu'à faire oublier l'infructueux parcours du Portugal en Coupe du monde.

Le footballeur qui aura 30 ans en février a été plus en contrôle de ses émotions pour cette victoire attendue comparativement à l'an dernier, alors qu'il avait livré en sanglots son discours de remerciements après avoir mis fin au règne de quatre ans de Messi. Il a remporté le titre pour une première fois avec Manchester United, en 2008.

Quand Thierry Henry a prononcé son nom, Ronaldo s'est fermé les yeux, a baissé la tête et souri avant de se diriger vers la scène.

«Ça a été une année inoubliable», a-t-il dit après avoir pris une grande respiration.

Après avoir aidé le Real Madrid à enlever la Coupe du monde des clubs, le Portugais s'est rendu chez lui, sur l'île de Madère, où une statut à son effigie a été dévoilée.

L'Allemagne a remporté les trois autres principaux honneurs individuels pour compenser la défaite de Neuer.

Chez les dames, l'Allemande Nadine Kessler a devancé la Brésilienne Marta et l'Américaine Abby Wambach, tandis que Joachim Löw a été élu l'entraîneur de l'année pour avoir guidé sa sélection aux grands honneurs du Mondial pour la première fois depuis 1990, son premier trophée majeur en 18 ans.

«C'est la cerise sur le gâteau, a déclaré Löw. Que serait un entraîneur sans une équipe fantastique? Je ne suis rien sans ces joueurs.»

Löw a battu deux entraîneurs de Madrid: l'Italien Carlo Ancelotti, du Real, et l'Argentin Diego Simeone, de l'Atletico.

C'est aussi un Allemand qui a enlevé le titre d'entraîneur de l'année au football féminin: Ralf Kellermann a été reconnue pour son travail à Wolfsburg — où évolue Kessler —, qu'il a mené à un deuxième titre d'affilée de la Ligue des Champions.

Kellermann a devancé le Japonais Norio Sasaki, dont l'équipe a remporté la Coupe féminine d'Asie, et Maren Meinert, qui a guidé la sélection allemande féminine des moins de 20 ans au titre mondial.

PLUS:pc