NOUVELLES

Le transport de marchandises a grimpé sur la Voie maritime du St-Laurent en 2014

12/01/2015 03:31 EST | Actualisé 14/03/2015 05:12 EDT

CORNWALL, Ont. - La Voie maritime du Saint-Laurent a connu en 2014 sa meilleure saison de navigation en six ans, le volume exceptionnel de céréales ayant fait grimper le poids des marchandises transportées à près de 40 millions de tonnes.

Le tonnage affichait une croissance de sept pour cent par rapport à l'année précédente, malgré une ouverture de saison tardive attribuable à la quantité de glace présente sur les Grands Lacs au printemps. Les conditions hivernales particulièrement sévères ont réduit la saison de navigation de six jours, pour la porter à 280 jours.

Le nombre de navires en déplacement sur la Voie maritime est resté stable à environ 3900, mais un plus grand nombre d'entre eux étaient des navires transocéaniques.

Plus de 12 millions de tonnes de céréales ont été expédiées sur le réseau du fleuve Saint-Laurent et des Grands Lacs, le plus fort volume à ce chapitre en 14 ans, qui représente en outre une croissance de 44 pour cent par rapport à 2013.

Les livraisons de vrac solide ont progressé de près de 12 pour cent à 10 millions de tonnes, ce qui était attribuable aux fortes livraisons de sel de voirie destinées à reconstituer les réserves à la suite du difficile hiver de 2013.

Les livraisons de cargaison générale ont presque doublé pour atteindre 3,1 millions de tonnes grâce à une hausse des expéditions de fer et d'acier.

Cependant, les livraisons de minerai de fer ont glissé en troisième place parmi les cargaisons expédiées, la chute des prix ayant eu un impact baissier sur les volumes. Le poids de ces livraisons a retraité d'un tiers à 6,7 millions de tonnes. Le tonnage des livraisons de charbon et de vrac liquide a aussi diminué d'environ six pour cent.

Le tonnage des livraisons a été le plus élevé depuis 2008, alors qu'il avait atteint près de 40,8 millions de tonnes.

Sur les 20 dernières années, le poids des expéditions a atteint le sommet de 51,1 millions de tonnes en 1998. Les livraisons de cargaisons ont atteint leur sommet de tous les temps à la fin des années 1970, alors qu'elles atteignaient 79 millions de tonnes. À cette époque, une importante récolte de céréale était expédiée sur la Voie maritime vers l'ancienne Union soviétique, tandis que l'industrie de l'acier était florissante.

PLUS:pc