NOUVELLES

De nouvelles recherches seront menées sur les pêcheries durables au Nunavut

12/01/2015 04:12 EST | Actualisé 14/03/2015 05:12 EDT

IQALUIT, Nunavut - La ministre fédérale de l'Environnement, Leona Aglukkaq, a annoncé lundi l'octroi de 4,3 millions $ destinés à trois projets scientifiques et de recherche sur les pêches au Nunavut.

Ces recherches visent à «améliorer les connaissances sur les stocks de poissons, favoriser la durabilité de l'industrie et soutenir les perspectives économiques et la création d'emplois dans le secteur des pêches du Nunavut», indique Mme Aglukkaq, qui est aussi ministre de l'Agence canadienne de développement économique du Nord et ministre du Conseil de l'Arctique.

Les travaux de recherche étudieront les stocks de crevette nordique, de flétan du Groenland et d'omble au large du Nunavut, afin d'assurer une pêche durable de ces espèces. D'autres recherches viseront à évaluer la viabilité commerciale d'une éventuelle pêche à l'araignée de mer et à la palourde à Qikiqtarjuaq.

Le financement total de ces recherches est de 7,2 millions $ sur deux ans, dont 4,3 millions $ provenant du fédéral; le reste proviendra du gouvernement du Nunavut, d'organismes inuits et des universités participantes.

En 2013-2014, la valeur totale marchande du secteur de la pêche du Nunavut a atteint 86 millions $, selon Ottawa. La pêche côtière et la pêche hauturière y emploient 370 personnes de façon saisonnière.

PLUS:pc