NOUVELLES

« Je suis Charlie » : qui est à l'origine de l'image et du slogan que le monde entier reprend par solidarité ?

07/01/2015 04:07 EST | Actualisé 07/01/2015 04:10 EST

Je suis Charlie, nous sommes Charlie. Depuis l'attentat de Charlie Hebdo qui a fait au moins douze morts ce mercredi 7 janvier, « Je suis Charlie » est sur toutes les lèvres, sur toutes les photos de profil des réseaux sociaux, les pancartes des rassemblements de solidarité, les unes des journaux et même sur les panneaux d'affichage de certaines villes.

Ces trois mots et ce logo sont apparus en ligne immédiatement après l'annonce de l'attaque au siège de Charlie Hebdo. À croire que cet étendard datait d'un ancien mouvement de soutien, après l'incendie volontaire des locaux du journal satirique en 2011, par exemple. Mais non, « Je suis Charlie » est né spontanément sur Twitter ce 7 janvier de la main d'un directeur artistique.

Une image quand il n'y a pas de mots

L'auteur de la bannière a été identifié par Le Progrès: il se nomme Joachim Roncin et est directeur artistique et journaliste musical pour le magazine Stylist. Il est le premier a avoir publié ce logo sur Twitter, mercredi à 11h52, moins d'une heure après la fusillade.


Il revendique d'ailleurs la paternité de cette image dans cet échange avec la journaliste Valérie Nataf. « J'ai fait cette image parce que je n'ai pas de mots », explique Joachim Roncin.


« C’est très étrange ce qui est en train de se passer, ça me dépasse totalement », a expliqué le journaliste au Progrès.

« Je n’avais pas beaucoup de mots pour exprimer toute ma peine et j’ai juste eu cette idée de faire "Je suis Charlie" parce que, notamment, je lis beaucoup avec mon fils le livre Où est Charlie, ça m’est venu assez naturellement », a-t-il confié au quotidien.

« Ce que je voulais dire, c’est que c’est comme si on m’avait touché moi, je me sens personnellement visé, ça me tue, quoi », a précisé le directeur artistique qui a eu l'idée, tout aussi instinctive, de reprendre la typographie de Charlie Hebdo pour son visuel.

Un slogan devenu mondial

Si Joachim Roncin a répondu aux premières demandes de médias demandant à utiliser son logo, celui-ci a rapidement été débordé par les sollicitations. Et, de partages en partages, son image lui a échappé.

Elle est immédiatement devenue le mot-clic partagé plus de 620 000 fois #JeSuisCharlie.

Plusieurs pages Facebook « Je suis Charlie » ont été créées dans la foulée.

« Je suis Charlie » est devenue la phrase de solidarité et d'émotion d'anonymes, de célébrités, de journalistes, de dessinateurs et de politiciens de toutes nationalités.

Le slogan est parfois devenu « I am Charlie » en anglais, « Yo soy Charlie » en espagnol ou « Ich bin Charlie » en Allemand.


Sur le site Internet de Charlie Hebdo, « Je suis Charlie » a remplacé tous les dessins. Et sur la page d'accueil de charliehebdo.fr, on trouve un fichier avec les traductions du slogan dans toutes les langues. Des pancartes prêtes à être imprimées pour les rassemblements du monde entier.

Je suis Charlie

À LIRE AUSSI :

» Fusillade au Charlie Hebdo: au moins 12 morts (PHOTOS/VIDÉO)

» Le tweet de vœux de la rédaction devient un symbole de la liberté d'expression

» Le dernier dessin prémonitoire de Charb, tué dans l'attaque

» 10 ans de caricatures et de polémiques autour de l'islam

» De nombreux caricaturistes rendent hommage à Charlie Hebdo

» Une vidéo montre deux tireurs abattre un passant

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les dessinateurs rendent hommage à Charlie Hebdo