NOUVELLES

Un tireur se trouve dans un hôpital militaire du Texas, selon l'armée américaine

06/01/2015 06:29 EST | Actualisé 08/03/2015 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
Lt. Col. Jason Crowe closes a radiation contaminated bunker at Ft. Bliss, Texas, Friday, June 19, 2013. Ft. Bliss officials announced Friday that they've found low levels of radiation contamination on the floor of the bunker from nuclear weapons stored there five decades when the facility belonged to the Air Force. (AP Photo/Juan Carlos Llorca)

EL PASO, États-Unis - Deux personnes, dont le tireur, ont été tuées lorsque des coups de feu ont été tirés dans une clinique pour anciens combattants dans l'ouest du Texas.

Le major-général Stephen Twitty, de Fort Bliss, en a fait l'annonce au cours d'une conférence de presse, mardi soir. Il a indiqué que le drame s'est déroulé dans la clinique pour anciens combattants d'El Paso, elle-même située dans un centre hospitalier de l'armée.

L'officier n'a pu dire si le tireur s'était suicidé ou s'il avait été abattu. Il n'a pas non plus donné de renseignements sur l'autre victime.

Un agent du FBI, Douglas Lindquist, a dit qu'il y avait plusieurs centaines de témoins potentiels, dont certains nécessitaient des soins médicaux. Ces témoins seront interrogés par la police fédérale.

L'incident a été rapporté peu avant 16 h, heure locale, mardi.

L'armée ne peut expliquer pour l'instant ce qui peut avoir provoqué les coups de feu.

La clinique a indiqué sur son site Internet qu'elle sera fermée mercredi.

Cette clinique avait été placée sous les feux de la rampe, l'an dernier, après qu'un rapport eut dévoilé que sa liste d'attente pour les anciens combattants désirant voir un médecin pour la première fois était une des plus longues des États-Unis.