NOUVELLES

L'Italie a-t-elle été frappée par une mystérieuse épidémie du jour de l'An

05/01/2015 06:08 EST | Actualisé 07/03/2015 05:12 EST

ROME - Les agents de la police de la circulation à Rome ont-ils tous succombé à un virus extrêmement contagieux la veille du jour de l'An ?

Près de 85 pour cent des quelque 900 agents qui devaient assurer une circulation fluide dans les rues de la capitale italienne le 31 décembre au soir ont pris un congé de maladie.

Les Romains qui fêtaient le Nouvel An en ont été quittes pour des embouteillages monstres, d'autant que 130 000 personnes se déplaçaient ce soir-là pour assister à un spectacle extérieur gratuit.

La plupart des agents qui ont demandé un congé de maladie ce jour-là ont invoqué une maladie, alors qu'environ 10 pour cent d'entre eux ont soutenu qu'ils allaient faire un don de sang.

Des inspecteurs du ministère des Travaux publics ont commencé lundi à procéder à des vérifications sur cette soudaine épidémie.

Le maire de Rome, Ignazio Marino, a quant à lui soutenu que les agents voulaient ainsi protester contre sa nouvelle politique, qui prévoit des hausses de salaire basées sur la productivité.

Cette épidémie du jour de l'An se sera-t-elle propagée dans d'autres villes italiennes ? À Naples, dans le sud, plusieurs éboueurs ont pris un congé de maladie le 1er janvier, tout comme de nombreux chauffeurs d'autobus de Bari, dans les Pouilles. Ils font aussi l'objet d'une enquête.

PLUS:pc