BIEN-ÊTRE

Champéry vous ouvre la voie au plus grand domaine skiable au monde (PHOTOS)

31/12/2014 09:24 EST | Actualisé 31/12/2014 09:29 EST
Frédérick Wallace

C’est un secret de polichinelle, la Suisse est le pays de la grande glisse par excellence. Les destinations d’hiver sont nombreuses et plusieurs d’entre elles célèbres. Il n’y a toutefois qu’à Champéry que vous pourrez vous éclater dans le plus grand domaine skiable au monde. Champéry est facile d’accès puisqu’il est situé à 90 minutes de Genève et, de surcroît, c’est une des stations suisses les plus abordables pour nos portes-feuilles canadiens.

Le petit train à crémaillère

La manière la plus agréable et la plus pittoresque de quitter la vallée à Aigle pour commencer notre ascension vers les dents du midi, c’est de prendre le petit train à crémaillère qui s’acquitte de cette joyeuse tâche depuis plus de cent ans. Le train serpente dans la montagne en passant par des villages pittoresques.

Champéry

Le décor grandiose lorsque vous arrivez à Champéry est à couper le souffle. Champéry est au pied de deux majestueuses chaînes de montagnes des Alpes : Les Dents du Midi et les Dents Blanches. Il s’agit d’une des plus anciennes stations d’hiver helvétiques. On a réussi ici à garder l’âme de cet ancien village avec ses rues étroites, ses petits restaurants typiques et ses charmantes boutiques.

Les Portes du Soleil

L’un des atouts de Champéry est de pouvoir accéder depuis ce petit village pittoresque au plus grand domaine skiable au monde, les Portes du Soleil. Deux téléphériques – Champéry-Planachaud et le télésiège du Grand paradis – vous hissent en quelques minutes au cœur de ce domaine skiable. De là, vous avez accès à 12 stations de ski reliées entre elles. C’est 650 kilomètres de pistes qui s’offrent à vous.

Un rêve devenu réalité

Dans les années 60, une poignée d’amis franco-suisse sous l’impulsion du médaillé olympique Jean Vuarnet veulent créer la Haute route des familles. L’objectif se promener en ski aux pieds d’une vallée à l’autre, d’un pays à l’autre. Le rêve est devenu réalité. C’est une superbe sensation de voir au sommet de Champéry deux flèches, l’une pointant en direction de la France, l’autre vers la Suisse.

Le Mur Suisse

Le passage obligé pour les bons skieurs pour traverser d’un pays à l’autre, c’est le redouté Mur Suisse. Le mur comme tel fait tout au plus un kilomètre, mais il est très pentu. Il est bien indiqué qu’il faut être un bon skieur pour s’attaquer au mur. On nous prévient aussi de ne pas oser sa descente, hors piste, si elle est fermée. La piste a été marquée par plusieurs accidents graves, quelques-uns mortels. N’hésitez pas à opter pour la solution de repli si vous ne vous sentez pas en confiance, on peut emprunter le téléphérique qui longe la piste dans les deux sens.

Avoriaz

Après le passage du mur, Avoriaz se profile devant nous. Blottie à 1 800 mètres d’altitude, Avoriaz est la station française incontournable des portes du soleil. Elle en est le centre, le pivot. Créée en 1966, Avoriaz a été conçue pour marier la modernité et la montagne. Ici, le ski règne en roi et maitre, les rues sont des pistes de ski et la voiture y est interdite.

Champéry

Les skieurs qui voudraient explorer la montagne plus doucement peuvent être très bien servis en profitant des pistes bien damées et plus faciles des quatre stations situées en Suisse : Champéry, Les Crosets, Champoussin et Morgin. Vous avez amplement de quoi vous amuser avec ces 70 kilomètres de pistes. Le forfait incluant les quatre stations suisses est par ailleurs moins cher.

La gastronomie sur les skis

Champéry est situé dans le canton du Valais, une région réputée pour sa gastronomie et ses bons vins. Au sommet d’une montagne, au détour d’une piste, vous trouverez d’excellents petits restaurants. Vous pourrez savourer les grands classiques du Valais comme la Raclette ou la fondue. Vous pourrez aussi découvrir des plats plus fins comme la fondue aux champignons sauvages, la truite en papillote ou la côte de cerf au génépi.

Des repas qui s’arrosent

Dans plusieurs restaurants en montagne, on vous propose des dégustations de vins et vous avez l’embarras du choix. Avec plus de 50 cépages, le Valais offre une grande variété de vin. J’ai trouvé les vins blancs nettement plus intéressants. D’ailleurs, la Suisse produit beaucoup plus de blancs que de rouges. Je vous conseille d’attendre d’être arrivé au bas des pistes pour déguster une bonne Williamine, cet alcool de poire savoureux qui accompagne à merveille un délicieux flan aux abricots.

Champéry, voyage au plus grand domaine skiable au monde

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter