NOUVELLES

L'Ukraine abandonne son statut de pays non aligné pour lorgner vers l'OTAN

29/12/2014 02:26 EST | Actualisé 28/02/2015 05:12 EST

KIEV, Ukraine - Le président de l'Ukraine a signé lundi la loi qui abroge le statut de non-aligné du pays, mais a indiqué qu'un référendum serait tenu avant de demander l'adhésion à l'OTAN de cette ancienne république soviétique.

Adoptée la semaine dernière par le Parlement et promulguée lundi devant la presse par le président Petro Porochenko, la loi a provoqué la colère de Moscou, qui voit dans ce geste une menace à la sécurité de la Russie, mais aussi à celle de toute l'Europe.

Le président Porochenko a indiqué lundi qu'il oeuvrait à réformer l'économie ukrainienne et son armée afin d'atteindre les normes de l'Europe et de l'OTAN, mais a précisé qu'il soumettrait aux citoyens ukrainiens toute éventuelle adhésion du pays à l'Alliance atlantique. Il a soutenu lundi que ce référendum serait vraisemblablement tenu «dans cinq ou six ans».

Déjà aux prises avec une guerre contre les séparatistes prorusses dans l'est du pays et une économie en déroute, l'Ukraine a beaucoup de chemin à parcourir avant d'afficher la stabilité exigée par les membres de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN).

Les leaders de l'Ukraine, de la Russie, de l'Allemagne et de la France se rencontreront au Kazakhstan le 15 janvier pour discuter d'un plan de paix, a par ailleurs annoncé M. Porochenko. Il s'agira alors du premier véritable sommet en haut lieu sur la crise ukrainienne depuis le mois de juin.

Le président Porochenko a réitéré qu'il ne croyait pas à une «solution militaire» au conflit dans l'est de l'Ukraine.

PLUS:pc