NOUVELLES

Cinq morts dans les pires inondations de la Malaisie en 30 ans

26/12/2014 09:36 EST | Actualisé 25/02/2015 05:12 EST

KUALA LUMPUR, Malaisie - Les pires inondations que la Malaisie a connues depuis des décennies ont fait cinq morts et déplacé plus de 100 000 personnes.

Les autorités ont évacué de nombreuses villes dans cinq États inondés à la suite de pluies torrentielles d'une force inhabituelle. Plus de 105 000 personnes se sont mises à l'abri dans des écoles, des salles communautaires et autres centres d'accueil.

Le premier ministre, Najib Razak, a mettre fin à ses vacances à Hawaii pour aider son peuple. M. Najib avait été fortement critiqué pour ces vacances, où il a été aperçu en train de jouer au golf avec le président Barack Obama. Des gens lui écrit sur sa page Facebook pour réclamer son retour, alors que la situation empirait au pays.

Dans un communiqué, il a annoncé qu'il reviendrait samedi, et se dirigerait illico dans l'État de Kelantan pour superviser les opérations. Il a ajouté que, même durant ses vacances, il était en contact constant avec les autorités d'urgence, qui faisaient tout ce qui était possible pour aider les victimes. Son retour était originalement prévu le 2 janvier.

Ces inondations sont les pires en plus de 30 ans en Malaisie, constate le gouvernement. Vendredi, il a déployé d'autres hélicoptères, bateaux et véhicules d'urgence.

Les mauvaises conditions météorologiques et les inondations compliquent les opérations pour transporter les gens et faire parvenir de la nourriture aux personnes déplacées. Les prévisions annoncent de fortes pluies qui se poursuivront jusqu'au week-end.

Parmi les cinq morts, une enfant en bas âge est tombée des bras de sa mère et a été emportée par le courant alors qu'elles tentaient de se rendre jusqu'à un centre pour les sinistrés.

«Je suis profondément inquiet des inondations. Je compatis avec ceux qui ont perdu leur maison et avec les familles qui ont perdu des proches, a dit le premier ministre dans son communiqué. Je veux voir la situation de mes propres yeux et être avec la population.»

PLUS:pc