NOUVELLES

Les sites Web nord-coréens sont de retour en ligne après une panne importante

23/12/2014 08:19 EST | Actualisé 22/02/2015 05:12 EST

SÉOUL, Corée du Sud - Les principaux sites Web nord-coréens étaient de retour en ligne mardi, au terme d'une panne de plusieurs heures qui s'est produite après que les États-Unis aient promis de répliquer à une cyberattaque contre Sony que Washington attribue à Pyongyang.

La Maison-Blanche et le département d'État ont refusé de dire si le gouvernement américain est responsable de la panne Internet qui a frappé un des pays les plus pauvres et les moins connectés de toute la planète.

Même si la Corée du Nord dispose d'une connexion Internet à large bande, seul un infime pourcentage soigneusement choisi de la population peut se brancher sur le Web. Les Nord-Coréens qui ont accès à un ordinateur sont rares, et ils n'ont fréquemment accès qu'à un intranet national.

Même s'il nie toutefois responsabilité quant à l'attaque contre Sony, Pyongyang a qualifié l'événement de «bonne oeuvre» et n'a pas caché sa furie face au film «The Interview», une comédie qui met en scène l'assassinat du leader nord-coréen Kim Jong-un — à qui les Nord-Coréens vouent un culte de la personnalité à la limite du fanatisme.

Des responsables sud-coréens ont indiqué sous le couvert de l'anonymat que les sites Internet du quotidien Rodong Sinmun et de l'agence de presse officielle KCNA étaient de retour en ligne mardi, après une panne qui semble avoir duré une dizaine d'heures.

Des experts américains ont expliqué que la panne peut avoir été provoquée par une attaque extérieure contre le fragile système nord-coréen ou encore par une simple panne de courant.

Le président Barack Obama a déclaré vendredi que les États-Unis répliqueraient à l'attaque contre Sony, sans préciser de quelle manière. Les activités américaines de cyberdéfense sont entourées d'un secret important.

PLUS:pc