NOUVELLES

Voyeurisme au restaurant: une avocate demande l'absolution de son client

22/12/2014 04:08 EST | Actualisé 21/02/2015 05:12 EST

VANCOUVER - Un homme de Vancouver reconnu coupable d'avoir filmé les gens utilisant les toilettes de son restaurant voulait connaître leurs secrets mais n'agissait pas par pulsion sexuelle, a affirmé son avocate, lundi.

Me Maegan Richards a demandé à un juge de la Cour provinciale de la Colombie-Britannique de donner une absolution conditionnelle à son client, Allan Bosomworth, le copropriétaire du Two Chefs and a Table. L'individu y avait caché une caméra dans la salle de bain mixte en décembre 2012.

La procureure de la Couronne Ellen Leno réclame une peine d'emprisonnement d'un an avec sursis. Elle veut que Bosomworth se rapporte à un agent de probation et qu'il ne lui soit pas permis de posséder quelconque appareil pouvant filmer ou enregistrer des vidéo.

Me Leno demande aussi que Bosomworth n'ait aucun contact avec Karl Gregg, son partenaire d'affaires qui a découvert un appareil de la taille d'une clé USB et cinq vidéos montrant des hommes et des femmes dans les toilettes du restaurant.

Dans son témoignage, M. Gregg a raconté que l'incident l'avait affecté sur les plans financier, social et psychologique, ajoutant qu'il avait maintenant de la difficulté à faire confiance aux autres. Il a aussi dit que quelqu'un avait écrit à l'encre rouge le mot «rat» sur sa porte d'entrée en octobre 2013.

En septembre, M. Bosomworth avait enregistré un plaidoyer de culpabilité à un chef d'accusation de voyeurisme.

PLUS:pc