NOUVELLES
22/12/2014 09:46 EST | Actualisé 21/02/2015 05:12 EST

Un Ontarien soupçonné de meurtre prémédité aura droit à un quatrième procès

TORONTO - Un Ontarien fera face à la justice pour une quatrième fois, en septembre 2016, en lien avec le meurtre d'une infirmière auxiliaire survenu il y a 33 ans.

Diane Werendowicz a été tuée en 1981. À l'époque, elle avait été traînée dans un ravin où elle avait vraisemblablement été agressée sexuellement avant d'être étranglée avec la courroie de son sac à main et abandonnée dans un ruisseau.

Robert Badgerow avait été arrêté en lien avec cette affaire en 1998 et il avait, d'abord, été reconnu coupable de meurtre avec préméditation.

Cette décision initiale avait, toutefois, été renversée en appel.

Un nouveau procès avait été organisé, mais il avait pris fin sans que le jury ne soit en mesure d'en arriver à un verdict.

Robert Badgerow avait, par la suite, eu rendez-vous avec la justice à une troisième reprise et le même scénario s'était alors reproduit.

Après avoir appris que la Couronne avait l'intention de remettre ça pour une quatrième fois, ce dernier a alors demandé une suspension des procédures et il a obtenu gain de cause.

Or, la Cour d'appel de l'Ontario a choisi de casser cette décision et a ordonné la tenue d'un nouveau procès sous prétexte que des preuves «hautement probantes et admissibles» n'avaient pas encore été évaluées.

Par exemple, auparavant, un appel passé au 911 n'a pas été pris en considération et ce, même s'il avait vraisemblablement été logé par le meurtrier à partir d'un téléphone public se trouvant près du lieu de travail de Robert Badgerow.

Ce dernier a tenté d'inciter le plus haut tribunal du pays de se saisir de son dossier mais il n'a pas obtenu le résultat escompté.

Par conséquent, un quatrième procès aura lieu, ce qui est pour le moins «inusité», selon l'avocat de l'accusé, Me Russell Silverstein.

PLUS:pc