NOUVELLES
22/12/2014 07:02 EST | Actualisé 21/02/2015 05:12 EST

Philip Rivers donne espoir aux Chargers avec sa ténacité hors du commun

SAN DIEGO - Les Chargers de San Diego ont vraiment un atout de taille en Philip Rivers.

Incommodé aux côtes et au dos plus tôt dans la semaine, Rivers a surmonté une première demie cauchemardesque pour mener les siens à un gain de 38-35 en prolongation à San Francisco, samedi soir.

Le résultat: si les Chargers (9-6) parvenaient à s'imposer à Kansas City, ce dimanche, ils auraient leur place en éliminatoires.

Rivers a fait fi de trois interceptions et de 21 points de retard à la demie, terminant le match avec 356 verges aériennes, incluant quatre passes de touché.

«Ça en dit beaucoup sur lui, a mentionné l'entraîneur Mike McCoy. Il est l'un des compétiteurs les plus féroces et les plus coriaces que j'ai côtoyés.»

Rivers a complété trois passes de touché en deuxième demie, dont une de 11 verges à Malcolm Floyd avec 29 secondes au cadran, pour niveler le score.

En prolongation, Nick Novak a enchaîné avec un botté victorieux de 40 verges.

«Rien n'est perdu quand il reste du temps au cadran et que vous avez Philip Rivers dans votre équipe», a dit McCoy.

Les Chargers n'ont rien spécifié quant à la nature des blessures de Rivers. Il serait aux prises avec un disque déplacé au dos.

Gardé à l'écart de deux entraînements la semaine dernière, il pourrait avoir des journées de congé cette semaine également.

«Nous allons faire ce qui est dans le meilleur intérêt de Philip Rivers et de l'organisation», s'est limité à dire McCoy.

Les Chargers ont obtenu un répit lundi. Ils vont s'entraîner mardi, mercredi et vendredi en vue du match crucial de dimanche, au Arrowhead Stadium.

Du côté des Chiefs, une victoire ne suffirait pas à elle seule à leur donner une place en janvier, loin de là. Il faudrait aussi que les Ravens et les Texans perdent à domicile contre Cleveland et Jacksonville, respectivement.

PLUS:pc