NOUVELLES
21/12/2014 02:21 EST | Actualisé 20/02/2015 05:12 EST

Andy Dalton veut améliorer sa feuille de route sous les réflecteurs

CINCINNATI - Quand les Broncos seront à l'attaque à Cincinnati, lundi soir, le quart des Bengals, Andy Dalton, portera un oeil intéressé au jeu de son vis-à-vis pour Denver, Peyton Manning.

«Je le regardais jouer quand j'étais plus jeune, a dit Dalton, 27 ans, au sujet de celui qui est de 11 ans son aîné. Ce genre de joueurs, c'est sûr que vous voulez observer ce qu'ils font et comment ils le font. Dans le cas de Peyton, on parle d'un meilleurs quarts de l'histoire.»

Aussi bien les Broncos (11-3) que les Bengals (9-4-1) veulent cheminer bien au-delà de décembre.

Champions dans l'Ouest de l'Américaine, les Broncos ont dans leur mire de s'épargner le premier week-end des éliminatoires, ce qui leur serait accordé avec un gain au Paul Brown Stadium.

Les Bengals veulent leur place en éliminatoires pour la quatrième année de suite, ce qu'ils auraient avec une victoire. Ils n'ont jamais franchi le premier tour depuis 1990, par contre.

Manning a un dossier de 8-0 contre les Bengals, mais il est diminué par une grippe et une élongation à la cuisse, subie dans le gain de 22-10 à San Diego, le week-end dernier. Il s'est entraîné de façon limitée pendant la semaine.

Contre les Chargers, il a été limité à 20 passes, dont 14 complétées, mais a quand même trouvé le moyen de récolter 233 verges par la passe.

Dalton n'a pas une bonne feuille de route en éliminatoires (0-3) ou à des heures de grande écoute (2-6). Cette année, les Bengals en seront à leur troisième match en soirée et les deux premières fois, ils ont été malmenés par les Pats et les Browns, 43-17 et 24-3.

Les quarts vont certainement attirer l'attention, lundi - Manning pour sa fiche immaculée contre les Bengals, et Dalton pour son penchant à s'écrouler dans les gros matches. Toutefois, il ne faudrait pas négliger les porteurs de ballon de chaque côté, incluant C.J. Anderson et Jeremy Hill.

Anderson, du club des Rocheuses, a dominé la NFL avec 709 verges en novembre.

Hill, des félins de l'Ohio, domine les recrues de la ligue avec 877 verges au sol, dont huit touchés. À Cleveland dimanche dernier, il a fait sourire ou sourciller, c'est selon, en tentant de sauter dans le fameux «Dawg Pound» après un touché. Des partisans des Browns ont toutefois veillé à ce qu'il échoue dans son essai.

«Je suis très intense, a dit Hill. C'est juste une question de jouer avec passion et d'y aller à fond. J'essaie de donner de l'énergie à mes coéquipiers, et je m'amuse aussi.»

PLUS:pc