NOUVELLES
20/12/2014 07:32 EST | Actualisé 19/02/2015 05:12 EST

Sony: la Corée du Nord veut une enquête conjointe et menace les États-Unis

ASSOCIATED PRESS
Sony Pictures Entertainment headquarters in Culver City, Calif. on Tuesday, Dec. 2, 2014. The FBI has confirmed it is investigating a recent hacking attack at Sony Pictures Entertainment, which caused major internal computer problems at the film studio last week. (AP Photo/Nick Ut)

SÉOUL, Corée du Sud - La Corée du Nord propose de mener une enquête conjointe avec les États-Unis pour faire la lumière sur l'attaque informatique dont a été victime la firme Sony, et que Washington a imputée au régime de Pyongyang.

Un porte-parole non identifié du ministère nord-coréen des Affaires étrangères a promis de «graves» conséquences si les États-Unis rejetaient cette initiative.

La Corée du Nord assure qu'elle prouvera qu'elle n'a rien à voir avec cette cyberattaque.

Le président américain Barack Obama a déclaré vendredi que les États-Unis auront une réponse «proportionnelle» à la grave cyberattaque perpétrée par la Corée du Nord contre Sony. Cette attaque informatique a été suivie de menaces terroristes qui ont amené Sony à annuler la sortie du film «The Interview», qui était prévue pour le jour de Noël.

Dans cette comédie, deux journalistes tentent d’assassiner pour le compte de la CIA le leader de la Corée du Nord, Kim Jong Un.

Le FBI a indiqué avoir assez de preuves pour conclure que la Corée du Nord est derrière cette brèche informatique.

LIRE AUSSI:

» Sony espère diffuser "L'interview qui tue!" ailleurs qu'en salle

» Un cinéma du Texas remplace «The Interview» par «Team America»

» Sony annule la sortie de The Interview aux États-Unis

» Les cinémas québécois présenteront-ils le film?

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

"The Interview" Premiere