NOUVELLES

Les Seahawks veulent poursuivre sur leur lancée contre les Cardinals

20/12/2014 05:14 EST | Actualisé 19/02/2015 05:12 EST

GLENDALE, États-Unis - Les Seahawks de Seattle arrivent en Arizona sur une séquence de quatre victoires et ils ressemblent à nouveau à l'équipe qui a remporté le Super Bowl en février dernier.

Les Cardinals de l'Arizona, déjà assurés d'une place en éliminatoires, enverront dans la mêlée un quart qui n'était même pas avec l'équipe il y a un mois. Et il fera face à la défensive no 1 du circuit, à une unité qui a concédé un total de 27 points lors de ses quatre derniers matchs.

La confrontation de dimanche soir pourrait avoir des répercussions majeures sur le portrait des éliminatoires.

Les Seahawks (10-4) peuvent prendre une option sur le titre de la section Ouest de la Nationale avec une victoire, tandis que les Cardinals (11-3) peuvent s'assurer du premier rang de l'Association nationale et de l'avantage du terrain pendant l'ensemble des éliminatoires — et même au Super Bowl, s'ils atteignent cette étape.

Si les Seahawks s'inclinent, il y a une mince chance qu'ils ratent les éliminatoires. Si les Cardinals s'inclinent, ils devront vraisemblablement passer par le premier tour et jouer à l'étranger.

Plusieurs observateurs doutent toujours que les Cardinals ont ce qu'il faut pour se rendre loin, même si l'équipe détient la meilleure fiche de son association. Mais les Seahawks savent qu'ils ne peuvent pas les prendre à la légère.

«Vous devez certainement respecter une équipe qui a gagné autant de matchs, a noté le secondeur des Seahawks Bobby Wagner. Ils ne gagnent pas par chance. Ils ont accompli beaucoup de bonnes choses, mais nous croyons être sur une lancée et nous ne voulons pas ralentir.»

En vertu des problèmes de quarts des Cardinals, les Seahawks sont favoris par huit points même s'ils joueront à l'étranger dans ce que le receveur des Cards Larry Fitzgerald a qualifié du match de saison régulière le plus important de sa carrière.

«Ça ne me dérange pas, a dit Fitzgerald. L'important, ce n'est pas ce que les gens pensent. L'important est d'aller sur le terrain et jouer au football, être rapide et bien exécuter les jeux.»

Les Cardinals ont fait fi d'une multitude de blessures, dont récemment à Drew Stanton, qui avait pris la relève à Carson Palmer au poste de quart. Palmer ne jouera plus cette saison en raison d'une blessure à un genou. Stanton est également ennuyé par une blessure — moins importante — à un genou et l'entraîneur Bruce Arians s'est tourné vers Ryan Lindley, qui avait été embauché de l'équipe d'entraînement des Chargers de San Diego après que Palmer se soit blessé.

L'ailier défensif des Seahawks Michael Bennett a admis qu'il ne savait pas grand-chose de Lindley.

«Je sais qu'il joue au poste de quart et que les quarts sont un de mes plats favoris», a dit Bennett.

Lindley a été préféré à la recrue Logan Thomas, mais Arians a mentionné qu'il avait concocté une série de jeux pour Thomas et qu'il allait peut-être utiliser les deux quarts.

«Je pense que Bruce a fait du bon travail en déclarant ça, a raconté l'entraîneur des Seahawks Pete Carroll. Ça nous force à réfléchir et à nous préparer pour ce qu'il pourrait faire avec Thomas.»

Lindley, qui dispute une troisième saison dans la NFL, était le quart no 3 des Cardinals la saison dernière, quand il n'a pas joué. Il avait perdu la bataille pour l'obtention du poste de quart no 3 au profit de Thomas lors du camp en août dernier.

Lindley avait connu quatre départs décevants lors de sa saison recrue, avec sept interceptions et aucune passe de touché. Il détient le record peu envieux de la NFL pour le plus de passes tentées (182) sans touché.

«Le reste de leur unité offensive est occupé par leurs partants, a rappelé l'ailier défensif des Seahawks Cliff Avril. Ils comptent sur la même ligne offensive. Ce sont tous leurs joueurs habituels, ils ont toujours Larry, qui est un receveur exceptionnel. Je pense que n'importe qui pourrait lui lancer le ballon et il l'attraperait.»

PLUS:pc