NOUVELLES
20/12/2014 09:57 EST | Actualisé 19/02/2015 05:12 EST

Ebola: des militaires canadiens et britanniques envoyés en Sierra Leone

Des soldats, réservistes et professionnels de la santé de la Grande-Bretagne et du Canada se sont envolés samedi pour la Sierra Leone, pour contribuer à lutter contre l'épidémie d'Ebola.

Les 40 membres des Forces armées canadiennes - des médecins, des auxiliaires médicaux, des infirmiers et du personnel de soutien - ont quitté le Canada au début du mois et ont reçu une formation en Grande-Bretagne. Ils travailleront maintenant aux installations de Kerry Town, qui sont dirigées par du personnel militaire britannique.

Ils ont quitté samedi matin l'aéroport militaire Brize Norton, avec 16 réservistes et 100 membres du personnel régulier de l'armée britannique. Les autorités britanniques affirment avoir 800 employés militaires en Sierra Leone, où ils construisent des centres de traitement qui devraient pouvoir fournir 700 lits.

Les envoyés investiront un hôpital de campagne pour traiter des travailleurs de la santé locaux et internationaux qui ont contracté le virus.

L'épidémie fait de grands ravages dans la population de l'Afrique de l'Ouest, et les travailleurs de la santé n'y échappent pas. Plus tôt cette semaine, l'Organisation mondiale de la Santé indiquait que 649 professionnels de la santé ont contracté le virus, et que 365 en sont morts.

Le Canada a consacré plus de 110 millions $ à la lutte contre la plus grande épidémie d'Ebola de l'histoire. Plus de 18 600 personnes ont été infectées depuis un an, et au moins 7000 en sont morts.

Les employés des laboratoires d'analyse mobiles sont habituellement déployés durant quatre semaines. Le personnel médical militaire fera une rotation à tous les deux mois le temps que durera la mission.

PLUS:pc