NOUVELLES
19/12/2014 02:09 EST | Actualisé 18/02/2015 05:12 EST

Wynne souhaite que Harper ne mène pas de 'vendetta' contre sa province

TORONTO - La première ministre de l'Ontario espère que le premier ministre Stephen Harper n'a pas de sentiment de vengeance contre les gens de sa province, disant que c'est le bien-être des Canadiens qui devrait dicter la teneur de leurs échanges, et non ses sentiments personnels.

Kathleen Wynne n'a pas rencontré M. Harper depuis plus d'un an, soit le 5 décembre 2013. Depuis, elle a fait plusieurs sorties publiques appelant à une amélioration de leur relation de travail.

En visite dans la région de Toronto la semaine dernière, M. Harper n'a pas rencontré Mme Wynne, mais il a pris le temps de discuter personnellement avec le maire nouvellement élu de Toronto, John Tory.

Dans un entretien avec La Presse Canadienne, Mme Wynne a dit que selon elle, les leaders ayant de grandes responsabilités devraient tous être en mesure d'aller au-delà des sentiments personnels, dans le meilleur intérêt de la population.

Le directeur des communications du premier ministre a dit que M. Harper compte bel et bien rencontrer Mme Wynne dans le futur.

Jason MacDonald n'a pas dit pourquoi plus d'un an s'était écoulé depuis leur dernière rencontre en personne, mais il a fait remarquer qu'ils avaient discuté au téléphone cet automne.

La première ministre, libérale, et le premier ministre, conservateur, se sont critiqués publiquement l'un et l'autre sur les régimes de retraite, le déficit de l'Ontario et les dépenses en infrastructures.

M. Harper a récemment dit que le gouvernement ontarien devrait se concentrer moins sur la confrontation et plus sur la tâche de redresser son pacte fiscal. La province a un déficit de 12,5 milliards $, tandis qu'Ottawa planche sur un surplus de 1,6 milliard $ pour 2015-16.

PLUS:pc