NOUVELLES
19/12/2014 08:19 EST | Actualisé 18/02/2015 05:12 EST

Pakistan: l'armée tue 77 militants après le massacre de l'école à Peshawar

ASSOCIATED PRESS
A Pakistani army officer, stands in front of a wall riddled with bullet marks, inside the Army Public School attacked last Tuesday by Taliban gunmen, in Peshawar, Pakistan, Thursday, Dec. 18, 2014. The Taliban massacre that killed more than 140 people, mostly children, at a military-run school in northwestern Pakistan left a scene of heart-wrenching devastation, pools of blood and young lives snuffed out as the nation mourned and mass funerals for the victims got underway. (AP Photo/Muhammed Muheisen)

ISLAMABAD - Le gouvernement du Pakistan a fait pendre deux militants vendredi, après avoir réinstauré la peine de mort en réaction au massacre de 148 personnes dans une école de Peshawar plus tôt cette semaine.

Des avions et des soldats pakistanais ont également tué au moins 77 militants dans une région tribale du nord-ouest du pays, près de la frontière afghane, ont indiqué vendredi les autorités.

Dans la foulée de l'attaque dans cette école, dont les victimes étaient surtout des enfants, l'armée du Pakistan a visé des cibles dans le région tribale de Khyber et approuvé la peine de mort infligée à six personnes condamnées pour terrorisme.

Selon les autorités militaires, les forces terrestres ont tué 10 militants, tard jeudi, alors que des attaques aériennes en ont tué 17 autres, dont un commandant ouzbek.

Trente-deux autres terroristes suspects ont été tués vendredi dans une embuscade dans la vallée de Tirah, alors qu'ils se déplaçaient vers la frontière afghane. Vendredi matin, les soldats ont tué 18 militants dans une opération de bouclage et de perquisition à Khyber. Les forces de la sécurité ont également tué un haut leader taliban et sept de ses alliés dans trois descentes menées avant l'aube, dans la province de Baloutchistan.

Le ministre de l'Intérieur de la province de Pendjab a confirmé la mort par pendaison dans une prison de Faisalabad de deux hommes condamnés pour terrorisme.

«Nous avons commencé les exécutions en pendant deux terroristes», a indiqué le ministre Shuja Khanzada.

«Les exécutions d'aujourd'hui remonteront le moral de la nation et nous planifions pendre deux autres terroristes la semaine prochaine.»

Le premier ministre, Nawaz Sharif, avait annoncé mercredi qu'il levait le moratoire sur les exécutions dans les cas liés au terrorisme. Tard jeudi, le chef militaire a signé jeudi les ordres d'exécutions de six «terroristes endurcis» condamnés par des cours martiales.

Les deux hommes exécutés vendredi, Mohammed Aqeel et Arshad Mahmood, ont été jugés devant des tribunaux militaires, donc peu d'informations sur leurs dossiers sont disponibles. Les médias pakistanais rapportent qu'Aqeel a été condamné en lien avec une attaque perpétrée en 2009 contre les quartiers généraux de l'armée, et Mahmood, pour son implication dans un complot pour exécuter l'ancien président Pervez Musharraf.

Par ailleurs vendredi, les écoles du pays tenaient une journée de classe spéciale en hommage aux enfants tués dans l'attaque talibane. Les élèves ont chanté des prières à la mémoire des victimes. Dans les mosquées, les fidèles ont aussi offert des prières spéciales aux victimes de Peshawar.

INOLTRE SU HUFFPOST

Attaque d'une école par les talibans au Pakistan