NOUVELLES
19/12/2014 05:05 EST | Actualisé 18/02/2015 05:12 EST

La Bourse de Toronto clôture en hausse pour une quatrième séance de suite

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse pour un quatrième jour de suite, les investisseurs continuant à s'emparer de certaines des actions qui, selon eux, constituent d'intéressantes aubaines depuis la correction boursière de l'automne.

L'indice composé S&P/TSX a terminé la séance sur un gain de 121,51 points, à 14 468,26 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,08 cent US à 86,15 cents US.

Sur Wall Street, les principaux indices boursiers ont aussi progressé, toujours soutenus par les récents commentaires de la Réserve fédérale des États-Unis, qui permettent de croire qu'une hausse des taux d'intérêt n'est pas imminente.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a grimpé de 26,65 points à 17 804,8 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 9,42 points à 2070,65 points et que l'indice composé du Nasdaq a pris 16,98 points à 4765,38 points.

Sur l'ensemble de la semaine, le TSX a gagné 5,3 pour cent, pendant que le Dow Jones prenait trois pour cent.

Alors que les investisseurs s'attendent toujours à une hausse des taux d'intérêt à court terme vers le milieu de 2015, la banque centrale américaine a indiqué mercredi que les données économiques, et non une date précise sur le calendrier, détermineraient le moment où les taux augmenteraient.

La présidente de la Fed, Janet Yellen, a elle-même dit qu'elle ne s'attendait pas à ce que cela se produise au cours du premier trimestre de 2015.

Le secteur de l'énergie du parquet torontois a affiché la plus forte progression cette semaine, soit environ 15 pour cent, mais il conserve malgré tout un retard d'environ 18 pour cent par rapport au début de l'année. Il a entamé sa chute après le milieu de l'été, lorsque les prix du pétrole brut ont commencé à s'écrouler alors que certains s'inquiétaient au sujet de la demande, mais surtout en raison d'une surabondance de l'offre.

Depuis les sommets de l'été, le cours du pétrole a plongé de près de 50 pour cent, mais il a semblé trouver un certain appui autour des 55 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Vendredi, il a pris 2,41 $ US à 56,52 $ US le baril et le secteur torontois de l'énergie a gagné trois pour cent.

Le groupe des métaux de base a avancé de 1,13 pour cent pendant que le cours du cuivre gagnait 3 cents US à 2,88 $ US la livre à New York.

Le secteur aurifère a quant à lui pris 1,3 pour cent et le lingot d'or a gagné 1,20 $ US à 1196 $ US l'once à New York.

L'indice du secteur de l'industrie a perdu 0,7 pour cent, ce qui était le recul le plus important du parquet vendredi.

PLUS:pc