NOUVELLES

Espagne: un loueur AirBnB condamné à près de 12 ans de prison pour le viol de deux Américaines

19/12/2014 11:03 EST | Actualisé 19/12/2014 11:03 EST
Bloomberg via Getty Images
The Airbnb Inc. application and logo are displayed on an Apple Inc. iPhone and iPad in this arranged photograph in Washington, D.C., U.S., on Friday, March 21, 2014. Airbnb Inc. is raising money from investors including TPG Capital in a financing round that would value the room-sharing service at more than $10 billion, said people with knowledge of the deal. Photographer: Andrew Harrer/Bloomberg via Getty Images

Un Colombien a été condamné en Espagne à près de 12 ans de prison pour avoir violé deux touristes américaines auxquelles il avait loué une chambre via le site AirBnB, a annoncé vendredi la justice.

Les deux jeunes femmes de 24 et 26 ans avaient visité en octobre 2011 plusieurs villes européennes, dont Barcelone où elles avait loué une chambre à Pablo César Córdoba Riacos, un Colombien de 34 ans, via le site américain d'hébergement chez l'habitant AirBnB.

Pablo César Córdoba Riascos les avait accompagnées dans la ville où "ils avaient bu une très importante quantité d'alcool" avant de revenir à son domicile. Profitant de leur état "d'abattement et de somnolence", l'homme les a violées, selon le texte de la condamnation rendue publique vendredi.

"Les deux victimes se sont trouvées dans l'incapacité de s'opposer physiquement aux désirs de l'accusé" qui était "conscient que les femmes n'étaient pas consententes", ajoute le magistrat, soulignant que le violeur avait pris des photos et tourné des vidéos des actes sexuels.

Le matin suivant, lorsqu'elles ont réalisé ce qui s'était passé, les jeunes femmes ont déposé plainte à la police et, une fois de retour aux Etats-Unis, ont dénoncé le loueur à AirBnB, qui l'a rayé de ses listes.

Pablo César Córdoba Riascos a alors écrit à ses victimes pour les menacer de rendre publiques les photos et vidéos si elles ne se rétractaient pas, ce qu'elles ont refusé de faire.

Lors de la perquisition de son domicile, en mars 2012, la police a découvert des centaines de photos et images similaires avec d'autres jeunes femmes.

La justice l'a donc condamné à 11 ans, 9 mois et un jour de prison pour deux viols, atteinte à la vie privée et menaces.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Le top 5 des villes les plus abordables (hôtels et Airbnb)