NOUVELLES
18/12/2014 10:33 EST | Actualisé 17/02/2015 05:12 EST

La France impose des pénalités antitrust de 1,2 milliards $ US

PARIS - Les autorités françaises ont imposé jeudi des pénalités de 950 millions d'euros (1,2 milliard $ US) à 13 entreprises qui se sont entendues pour gonfler le prix de produits de consommation comme le shampooing, le détergent et le dentifrice.

L'Autorité française de la concurrence a indiqué jeudi que ces entreprises ont imposé aux détaillants des prix artificiellement élevés, et que ces coûts ont ensuite été refilés aux consommateurs.

On retrouve parmi les entreprises fautives des géants comme les américaines Colgate-Palmolive, Procter & Gamble et Sara Lee, et l'anglo-néerlandaise Unilever.

Les produits touchés concernent notamment les nettoyants Palmolive, Ajax et Mr Clean, le shampooing Head & Shoulders et les dentifrices Colgate et Signal.

L'agence gouvernementale a indiqué par voie de communiqué que la collusion s'est produite entre 2003 et 2006. De multiples rencontres secrètes ont alors été organisées pour coordonner les prix. Le stratagème a été éventé en 2006, lors d'une perquisition policière dans un restaurant de Paris. Des dirigeants des entreprises ont alors été pris en flagrant délit.

L'agence ajoute que la collusion a causé un tort certain à l'économie française.

Certaines entreprises ont négocié le montant de la punition ou n'ont pas contesté les conclusions de l'agence. Elles pourraient néanmoins contester le montant des amendes.

La française L'Oréal a écopé de l'amende la plus lourde, soit près de 189,5 millions d'euros.

Unilever, Procter & Gamble, Henkel et Colgate ont aussi été punies pour avoir épinglé le prix du détergent à lessive en 2011.

PLUS:pc