NOUVELLES
18/12/2014 08:11 EST | Actualisé 18/12/2014 08:18 EST

Ebola: le médecin ougandais soigné en Allemagne a reçu un traitement expérimental

Maciej Frolow via Getty Images

Le médecin ougandais atteint d'Ebola et soigné avec succès en Allemagne, a reçu un traitement expérimental contre les hémorragies qui a peut-être contribué à sa guérison, selon un article publié vendredi dans la revue médicale britannique The Lancet.

L'équipe de l'hôpital universitaire de Francfort qui a soigné ce docteur, infecté à Lakka en Sierra Leone, estime que ce traitement, baptisé FX06 est un "bon candidat potentiel comme traitement" contre les hémorragies que provoque la fièvre Ebola.

"En réaction à l'urgence de l'épidémie actuelle et au besoin vital de traitements approuvés, l'efficacité du FX06 devrait être rapidement testée dans des essais cliniques (...)", estime l'équipe du Dr Timo Wolf qui a soigné le médecin.

La mise au point et l'expérimentation rapide de nouveaux traitements est un élément essentiel pour endiguer l'épidémie qui a fait en l'espace d'un an 6 900 morts sur 18 569 personnes infectées dans les trois pays les plus touchés d'Afrique de l'Ouest (Guinée, Liberia et Sierra Leone).

Aujourd'hui l'arsenal thérapeutique est très dégarni pour combattre ce virus qui se transmet par les liquides (sangs, selles, etc.) des personnes infectées.

Une poignée de traitements expérimentaux, encore non officiellement homologués, sont toutefois actuellement testés ou bien utilisés au cas par cas, en particulier sur des soignants en première ligne face au virus et eux-même souvent infectés.

La maladie se manifeste généralement par une forte fièvre, des diarrhées, des vomissements, des insuffisances rénales ou hépatiques et des hémorragies.

Le médecin ougandais transféré en Allemagne cinq jours après le déclenchement de la maladie, a rapidement montré des signes de "défaillances multiples d'organes", avec des atteintes aux poumons, aux reins ayant obligé à le mettre sous dialyse et respiration artificielle.

Le médicament expérimental antihémorragique FX06 de la firme autrichienne MChE-F4Pharma a été administré entre le 11e et le 13e jour de la maladie alors que les hémorragies se multipliaient.

A partir du 13e jour, le malade, également traité par antibiotiques et par l'antiviral japonais favipiravir (en petite quantité), a vu son état s'améliorer avec une baisse de nombre des virus dans le sang et une réaction immunitaire accrue.

L'équipe allemande n'associe à aucun moment le rétablissement du malade au seul FX06 et se montre prudente dans son article, précisant qu'un autre patient atteint d'Ebola, soigné en Allemagne, et traité avec le même antihémorragique est mort au 13e jour de la maladie.

Dans le cas du médecin ougandais, "l'amélioration au niveau des hémorragies a coïncidé avec la baisse de la charge virale dans le sang", se contentent d'observer les médecins allemands.

Guéri, le médecin ougandais a quitté l'hôpital universitaire de Francfort le 19 novembre.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

  • James et Tamah Mulbah
    John Moore via Getty Images
    James Mulbah, 2 ans, pose avec sa mère, Tamah Mulbah, 28 ans, qui a aussi guéri d\'Ebola dans la section à risque bas du centre d etraitement, le 16 octobre 2014 à Paynesville, Liberia.
  • Benetha Coleman
    John Moore via Getty Images
    Benetha Coleman, 24 ans, le 16 octobre 2014 à Paynesville. Elle déclare que son mari et ses deux enfants ont succombé à l\'épidémie.
  • Jeremra Cooper
    John Moore via Getty Images
    Jeremra Cooper, 16 ans, se protège de la chaleur, le 16 octobre 2014, à Paynesville. Il dit avoir perdu six membres de sa famille à cause de l\'épidémie et s\'être remis après un mois.
  • Zaizay Mulbah et Mark Jerry
    John Moore via Getty Images
    Zaizay Mulbah, 34 ans, et Mark Jerry, 30 ans, attendent de commencer leurs heures de travail au centre de traitement de Médecins sans frontières, le 12 octobre 2014 à Paynesville.
  • Eric Forkpa
    John Moore via Getty Images
    Eric Forkpa, 23 ans, le 16 octobre 2014, à Paynesville. Cet étudiant en ingénierie déclare avoir été contaminé par son oncle, qui lui a succombé. Il a passé 18 jours au centre de traitement.
  • Emanuel Jolo
    John Moore via Getty Images
    Emanuel Jolo, 19 ans, dans le centre de traitement de Paynesville, le 16 octobre 2014. Il a perdu six membres de sa famille et aurait été contaminé en lavant le corps de son père.
  • Sontay Massaley
    John Moore via Getty Images
    Sontay Massaley, 37 ans, sort du centre de traitement le 12 octobre 2014, à Paynesville. Elle travaillait comme vendeuse de rue avant d\'attraper le virus.
  • Victoria Masah
    John Moore via Getty Images
    Victoria Masah, 28 ans, le 16 octobre 2014, à Paynesville. Son mari et deux de ses enfants seraient morts d\'Ebola.
  • Abrahim Quota
    John Moore via Getty Images
    Abrahim Quota, 5 ans, devant le centre de traitement JFK de Monrovia, le 13 octobre 2014. Il était arrivé deux jours auparavant au centre avec ses parents, tous deux décédés depuis.
  • Lassana Jabeteh
    John Moore via Getty Images
    Lassana Jabeteh, 36 ans, avant de commencer sa journée en tant que garde-malade au centre de traitement de Paynesville, le 12 octobre 2014. Ce chauffeur de taxi dit avoir contracté le virus en transportant un policier infecté qui a vomi dans sa voiture sur le chemin de l\'hôpital.