NOUVELLES

Burnaby ne veut pas payer les frais des manifestations contre un oléoduc

18/12/2014 06:04 EST | Actualisé 17/02/2015 05:12 EST

VANCOUVER - La Ville de Burnaby, en banlieue de Vancouver, souhaite que l'entreprise Kinder Morgan rembourse le salaire des policiers et paie pour la remise en état des lieux à la suite des manifestations tenues contre la construction de son oléoduc.

Kinder Morgan a obtenu le mois dernier une injonction du tribunal pour chasser les manifestants qui empêchaient ses employés de procéder à des analyses géologiques sur le mont Burnaby, en vue du prolongement de son oléoduc Trans Mountain.

Des dizaines d'agents de la Gendarmerie royale du Canada et d'autres corps policiers ont été déployés sur les lieux pendant plus d'une semaine pour faire respecter l'injonction. Plus d'une centaine de manifestants ont été arrêtés.

La Ville de Burnaby a depuis prévenu par écrit l'Office national de l'énergie (ONE) qu'elle souhaite obtenir une injonction pour forcer Trans Mountain à assumer le coût des services policiers, mais aussi des travaux nécessaires pour remettre en état des aires de conservation.

Selon la municipalité, la facture pour les services policiers pourrait atteindre à elle seule entre un et deux millions de dollars. Le coût des travaux de réaménagement des lieux pourrait aussi être important, estime la Ville.

Dans sa réponse à l'ONE, Kinder Morgan se dit prête à assumer les coûts de réhabilitation des lieux, mais soutient que les opérations policières devraient être défrayées par les manifestants qui ont décidé de défier la loi.

PLUS:pc