NOUVELLES
17/12/2014 02:22 EST | Actualisé 17/12/2014 02:22 EST

Suspension du projet d'IFFCO : le maire de Bécancour reste positif (VIDÉO)

Malgré la décision d'IFFCO de mettre son projet d'usine d'urée au parc industriel de Bécancour en veilleuse, le maire Jean-Guy Dubois demeure relativement optimiste.

Mardi, la direction de l'entreprise annonçait que le projet était suspendu pour une période indéterminée. Les actionnaires ont besoin de temps pour de revoir le plan de financement, de construction et d'exécution. Il faut dire que les coûts du projet sont maintenant estimés à plus de 2 milliards de dollars, soit près du double de ce qui était prévu au départ.

Le maire de Bécancour est partagé entre le doute et l'espoir.

« Ce n'était pas une bonne nouvelle sur le coup quand je l'ai appris. Par contre après une bonne analyse de la situation avec les gens de la compagnie, je garde confiance dans la réalisation du projet. » — Jean-Guy Dubois, maire de Bécancour

Jean-Guy Dubois dit s'accrocher au fait que la compagnie ne semble pas être à la recherche d'un autre endroit pour établir son usine. Le PDG du parc industriel et portuaire de Bécancour, Maurice Richard, abonde d'ailleurs dans le même sens.

« Il n'y a pas de mise en doute du site. » — Maurice Richard, PDG du Parc industriel et portuaire de Bécancour

« Le dossier les intéresse, poursuit Maurice Richard. Pour eux que ce soit un délai additionnel de quelques mois ou d'une année ce n'est pas dommageable. Ils veulent absolument avoir ça dans leur carnet pour leur clientèle. »

À l'origine, le projet d'usine d'engrais devait voir le jour dans le courant de 2017. IFFCO prévoit la création de 1500 emplois pendant la construction de l'usine et de 250 emplois à long terme.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission Ça commence bien!, rendez-vous sur le site de V Télé.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter