NOUVELLES
17/12/2014 09:03 EST | Actualisé 16/02/2015 05:12 EST

Les rebelles yéménites ferment un important port de la mer Rouge

SANAA, Yémen - Les puissants rebelles chiites du Yémen ont fermé mercredi un port stratégique de la mer Rouge en plus d'attaquer les locaux du plus important quotidien du pays.

Les rebelles houtis ont fermé le port de Hodeida, le deuxième en importance au Yémen, et ont empêché son directeur d'avoir accès à son bureau.

Les rebelles s'étaient emparés du port en octobre, un mois après avoir pris la capitale, Sanaa. Plus tôt ce mois-ci, ils ont viré le gouverneur d'Hodeida et installé un allié à sa place.

Les miliciens jouissent des appuis des partisans de l'ancien président Ali Abdullah Saleh et ont sévèrement affaibli le régime du président Abed Rabbo Mansour Hadi, en dépit d'une entente négociée par les Nations unies pour gonfler la représentation des houtis au sein du gouvernement.

Le ministère de l'Information avait annoncé, quelques heures avant la fermeture du port de Hodeida, que les locaux du quotidien al-Thawra avaient été investis et barricadés. Des dirigeants de la publication affirment que des hommes armés ont chassé l'éditeur Faisal Makram, qu'ils accusent de corruption.

Les houtis reprochent au président Hadi d'héberger des éléments d'Al-Qaïda et de ne rien faire pour lutter contre la corruption.

Les adversaires des houtis les accusent d'être à la solde de l'Iran.

PLUS:pc