NOUVELLES

Le TSX prend 353 points, soutenu par les chasseurs d'aubaines

17/12/2014 05:38 EST | Actualisé 16/02/2015 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a bondi de plus de 300 points mercredi, le sentiment des investisseurs ayant été soutenu par les déclarations de la Réserve fédérale des États-Unis sur les taux d'intérêt.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 351,87 points pour clôturer la séance à 14 213,39 points, ce qui constituait son deuxième gain consécutif de plus de 100 points et sa meilleure performance en un seul jour depuis novembre 2011.

Les opérateurs ont continué leurs opérations d'achats sur certains titres qui ont soufferts des lourds reculs de l'automne et qui pourraient maintenant représenter de bonnes aubaines.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,02 cent US à 85,92 cents US. Le billet vert américain s'est raffermi mercredi après que la Fed eut indiqué qu'elle ferait preuve de «patience» lorsqu'elle choisirait le moment où elle va hausser son taux d'intérêt directeur.

Selon la banque centrale, une telle approche est conséquente avec ses prévisions précédentes voulant que la banque centrale laisse son taux directeur près de zéro pendant une «période considérable».

Les économistes s'attendent généralement à ce que la Fed commence à augmenter ses taux vers le milieu de 2015. Mais une série de solides données économiques, incluant l'impressionnant rapport sur le marché de l'emploi en novembre, fait croire à certains observateurs que la Fed pourrait agir plus tôt que prévu.

La banque centrale a en outre répété mercredi que la vigueur des données économiques, et non pas une date sur le calendrier, déterminerait le moment où elle haussera son taux directeur.

Les principaux indices boursiers américains ont avancé mercredi, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ayant gagné 288 points à 17 356,87 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 40,15 points à 2012,89 points et que l'indice composé du Nasdaq a grimpé de 96,48 points à 4644,31 points.

À Toronto, le secteur de l'énergie a progressé de 7,3 pour cent, après avoir pris huit pour cent la veille. Le cours du pétrole brut a aussi avancé pour une deuxième séance de suite, gagnant 54 cents US à 56,47 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Le cours du pétrole a retraité d'environ 50 pour cent depuis le milieu de l'été, le marché s'étant retrouvé face à un énorme déséquilibre entre l'offre et la demande.

Plusieurs sociétés pétrolières ont réduit leur budget de dépenses en immobilisations pour l'an prochain et diminué leurs dividendes pour s'ajuster à la situation.

Mercredi, Husky Energy (TSX:HSE) a annoncé que son budget de dépenses en immobilisations totaliserait 3,4 milliards $ en 2015, soit environ 1,7 milliard $ de moins que celui de 2014. Son action a avancé de 2,48 $, soit 10,6 pour cent, à 25,48 $ à la Bourse de Toronto.

Mais les gains se sont aussi propagé à d'autres secteurs, notamment celui de la finance, qui a progressé d'environ 2,5 pour cent au cours des deux dernières séances. Ce secteur avait perdu des plumes en raison des inquiétudes sur l'impact que pourrait avoir le plongeon du pétrole brut sur l'économie canadienne et l'exposition des banques aux producteurs pétroliers qui ont accumulé d'importantes dettes pour financer leur expansion.

Le groupe des métaux et minerais diversifiés a gagné 6,6 pour cent mercredi, pendant que le prix du cuivre gagné 1 cent US à 2,87 $ US la livre.

Le cours du lingot d'or a gagné 20 cents US à 1194,50 $ US l'once, tandis que le secteur aurifère du parquet torontois a grimpé de 5,7 pour cent.

PLUS:pc