BIEN-ÊTRE
17/12/2014 09:50 EST | Actualisé 17/12/2014 12:18 EST

Floranthropie: récupérer les fleurs pour mieux aider la communauté (PHOTOS)

Facebook

Briser l’isolement des personnes âgées ou malades grâce au pouvoir thérapeutique des fleurs, c’est le défi que s’est donné Floranthropie, premier organisme du genre au Canada et récipiendaire de la bourse Bienbien.

Le projet vise à donner une deuxième vie aux bouquets utilisés dans les événements de tous genres ou les surplus en magasins pour ensuite en faire de jolis arrangements qui seront redistribués dans des centres de l’âge d’or ou des hôpitaux du Grand Montréal.

Samedi dernier, dans les locaux des Petits Frères, rue Garnier, la surprise se lisait sur les visages des aînés lors de la distribution de petits arrangements floraux tous plus colorés les uns que les autres.

« Moi, je vais donner les fleurs à la responsable de l’étage! Elle travaille tellement fort », s’est enthousiasmé M. Gauthier, le plus volubile des résidents présents sur place.

D’autres « vieux amis » serraient jalousement le bouquet qui allait décorer leur chambre – avec raison. Ce matin-là, Floranthropie avait reçu d’imposants bouquets de fleurs de très bonne qualité prêts à être jetés, don d’une entreprise à grande surface. La fondatrice Christine Law et ses bénévoles ont ensuite contacté les Petits Frères pour leur offrir.

« C’est tellement beau! Ça fait toujours plaisir de recevoir des fleurs, s’étonne leur intervenante Louise Pelletier. On a une clientèle composée de personnes seules, alors d’avoir un organisme qui se déplace pour elles, c’est formidable. »

Christine Law s’étonne qu’aucun autre organisme sans but lucratif au Canada ne se soit intéressé à la récupération des fleurs après un mariage ou une activité corporative, par exemple. Selon elle, c’est une façon de réutiliser de magnifiques arrangements pour en faire des petits bouquets et rendre visite aux gens seuls.

« Il faut prendre le temps de leur parler [aux personnes aînés isolées], de les toucher, de leur dire qu’ils sont importants », précise Louise Pelletier.

Floranthrophie tentera de trouver le plus de fournisseurs possible afin d’embellir le quotidien des autres en 2015. L’organisme cherche également des dons de vases ou de pots Mason pour y mettre les œuvres florales.

La bourse Bienbien, d’une valeur de 15 000$, aidera le jeune organisme à se faire connaître grâce à un tout nouveau site web, entre autres.

Pour en savoir plus sur Floranthropie, visitez leur page Facebook ou suivez-les sur Twitter.

Abonnez-vous à la page Facebook du HuffPost Art de vivre
Suivez le HuffPost Art de vivre sur Twitter

  • Courtoisie/Floranthropie
  • Courtoisie/Floranthropie
  • Courtoisie/Floranthropie
  • Courtoisie/Floranthropie

LIRE AUSSI:

» 15 activités culturelles et familiales à faire durant les fêtes

» Quoi faire à Québec dans le temps des fêtes?

» Où fêter l'arrivée de la nouvelle année à Montréal?

» Sept bons partys du Nouvel An à Québec

INOLTRE SU HUFFPOST

La signification des fleurs