NOUVELLES
17/12/2014 09:15 EST | Actualisé 16/02/2015 05:12 EST

Ebola: le dépistage porte-à-porte commence en Sierra Leone

FREETOWN, Sierra Leone - Des équipes de dépistage du virus Ebola se sont déployées mercredi à travers la capitale de la Sierra Leone, pendant que le président imposait de nouvelles restrictions aux déplacements et aux rassemblements pour freiner la propagation de la maladie.

Le président Ernest Bai Koroma a profité d'un discours à la nation pour annoncer le début d'une opération de 14 jours dans la Zone occidentale qui englobe notamment la capitale, Freetown.

Il a promis que le pays dispose de suffisamment de lits, de laboratoires et d'ambulances pour gérer tous les nouveaux cas. Il a répété que les célébrations de Noël et du Nouvel An sont annulées, en plus d'interdire les rassemblements publics pendant les fêtes et les déplacements d'un district à un autre.

M. Koroma a rappelé aux citoyens que leur pays est en guerre avec un ennemi vicieux.

La Sierra Leone a fréquemment mis en quarantaine les zones les plus chaudes, allant même jusqu'à confiner les habitants de la capitale chez eux pour faciliter la détection de nouvelles infections, mais le virus continue à se propager.

En comparaison, les taux d'infection commencent à se stabiliser ou même à reculer dans deux pays voisins, le Libéria et la Guinée. Au total, l'épidémie a fait quelque 18 500 malades et près de 7000 morts en Afrique de l'Ouest.

L'ONU a prévenu mercredi que le nombre de gens menacés par la famine dans les trois pays les plus durement touchés pourrait doubler à plus d'un million d'ici le mois de mars. Le Programme alimentaire mondial a fourni de l'aide à plus de 2 millions de personnes dans la région, donc quelque 500 000 qui sont confrontées à une insécurité alimentaire grave.

PLUS:pc