DIVERTISSEMENT
17/12/2014 02:29 EST | Actualisé 17/12/2014 02:33 EST

Dix livres jeunesse non sexistes à offrir pour Noël

Radio-Canada

Pour la première fois, le Y des femmes de Montréal propose une liste de 10 livres pour les jeunes, qui déboulonnent les stéréotypes de genres.

Ces livres s'adressent aux enfants de 3 à 9 ans et ont été sélectionnés par les intervenants et les agentes de programmes des services jeunesse pour la qualité de leurs récits et de leurs illustrations, et par leur originalité dans leur manière de montrer les personnages dégagés des modèles traditionnels. Dans les livres sélectionnés, un chevalier peut avoir peur, et une princesse, avoir des défauts.

« Les histoires que les parents lisent aux enfants façonnent l'imaginaire et donnent le ton d'une échelle de valeurs. Les histoires véhiculent des messages et nous grandissons avec des croyances qui peuvent influencer la perception que nous avons de nous-mêmes et des autres, et ainsi nous limiter aux rôles préétablis », a souligné dans le communiqué Lilia Goldfarb, directrice des programmes au Y des femmes de Montréal.

Élise Gravel est l'une des seules auteures québécoises à faire partie de cette liste. Tous ses livres présentent des histoires non sexistes. « Mes livres sont en concordance avec mes valeurs, qui sont pour l'égalité des hommes et des femmes », explique-t-elle.

Des livres pour enfants trop sexistes?

« C'est de pire en pire, lance Élise Gravel. On voit des livres roses avec des paillettes pour les filles, d'autres réservés aux garçons. »

Une bibliothécaire de la ville de Montréal, Mariouche Famelart, a écrit un billet sur le site de Naître et grandir pour souligner que trop de livres pour enfants sont stéréotypés. « Loin de moi l'idée de critiquer l'engouement des petits garçons et petites filles pour ces univers. Mais, malheureusement, il arrive trop souvent que ces livres « genrés » véhiculent une imagerie stéréotypée ou à caractère sexiste. Très tôt, on envoie donc aux tout-petits des messages sur ce qu'on attend d'eux en fonction de leur sexe. »

Responsable des achats à la bibliothèque Frontenac, Mariouche Famelart achète parfois des livres avec des histoires de princesse, mais pas de livres sur les poupées Barbie. Elle explique que les bibliothécaires ont eu un débat dernièrement sur l'achat ou non du livre français Le dico des filles. « On ne veut pas faire de censure, mais j'ai préféré m'abstenir et je l'ai remplacé par le livre de la Québécoise Catherine Girard-Audet, L'ABC des filles. »

Pourquoi offrir des livres non sexistes aux enfants?

« Il vaut mieux offrir de la littérature qui fera réfléchir et des personnages qui sont non genrés, car les stéréotypes commencent très jeunes », pense Mariouche Famelart.

« Pour qu'ils aient accès à une variété de modèles auxquels ils ou elles peuvent s'identifier et pour qu'ils se sentent libres d'être eux-mêmes. Les livres non sexistes leur enseigneront aussi à respecter les autres et à comprendre que chacun est différent, et que c'est très bien comme ça. Plus les enfants sont exposés à des modèles et à des héros non stéréotypés, moins ils jugeront les gens selon ces stéréotypes »

— Élise Gravel

Parmi la liste des 10 livres, il y en peu de québécois. Il en existe, mais le Y des femmes s'est concentré sur les livres avec lesquels les intervenants ont travaillé ces dernières années. Cette liste est présentée comme un bon outil d'éducation pour les parents et les jeunes en cette période de magasinage de cadeaux de Noël et non comme une revue littéraire.

Les 10 livres sélectionnés par le Y des femmes

Tu peux!, Élise Gravel, Québec, 2014. C'est un livre gratuit téléchargeable et imprimable.

Hector, l'homme extraordinairement fort, Magali Le Huche, illustrations de Yannick Grannec, Paris, Didier Jeunesse, 2008.

La princesse dans un sac, Robert Munsch, traduction de l'anglais par Christiane Duchesne, illustrations de Michael Martchenko, Toronto, Scholastic, 2008.

Princesses oubliées ou inconnues, Philippe Lechermeier, illustrations de Rebecca Dautremer, Paris, Gautier-Languereau, 2007.

Petit Paul, Ashley Spires, texte français d'Hélène Pilotto, Éditions Scholastic Canada, 2011.

Le chevalier qui avait peur du noir, Barbara Shook Hazen, traduction de l'anglais par Aliyah Morgenstern, illustrations de Tony Ross, Paris, l'École des Loisirs, collection Lutin poche, 1997.

Le mystérieux chevalier sans nom, Cornelia Funke, illustrations de Kerstin Meyer, Paris, Bayard Jeunesse, 2005.

C'est moi le plus fort, Mario Ramos, Paris, École des loisirs, collection Lutin poche, 2002.

Marre du rose, Nathalie Hense, illustrations d'IIya Green, Paris, Albin Michel, 2009.

Sophie la vache musicienne, Geoffroy De Pennart, Paris, L'école des loisirs, collection Kaléidoscope, 1999.

LIRE AUSSI:

» 15 activités culturelles et familiales à faire durant les fêtes

» Quoi faire à Québec dans le temps des fêtes?

» Où fêter l'arrivée de la nouvelle année à Montréal?

» Sept bons partys du Nouvel An à Québec

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

10 livres jeunesse à offrir en cadeau